Par Nadir Kadi
L’ambassade d’Italie en Alger a annoncé, hier, la «reprise partielle» du traitement des demandes de visa d’affaires Schengen délivrés pour l’Italie. Une décision mise en pratique dès le 1er juin et que la représentation diplomatique a motivée par une volonté de soutien à l’activité économique entre les deux pays : «Cette initiative vise notamment à soutenir, initialement, les communautés d’affaires algérienne et italienne et la reprise économique.»
Reprise qui reste toutefois très limitée, rendue possible «en considération des derniers développements et des perspectives futures de moyen et long termes», elle est également accompagnée par une mesure de «renouvellement» de visa d’affaires expiré durant cette «crise sanitaire». Le communiqué de l’ambassade précise en ce sens que le «partenaire», le centre VFS Global, entrerait en contact avec les titulaires de visa d’affaires : «Sur instruction de l’Ambassade d’Italie à Alger, son partenaire VFS Global contactera, en voie prioritaire dans cette première phase, tous les titulaires d’un visa d’affaires Schengen de circulation (validité d’une année ou plus) qui a été délivré par l’Ambassade d’Italie en Algérie et qui a expiré pendant la pandémie, pour leur proposer une prise de rendez-vous auprès de l’un de ses centres visas actuellement ouverts (Alger, Oran, Constantine).» Les titulaires de visa d’affaires expirés devront toutefois présenter un nouveau dossier et prouver leur qualité d’homme d’affaires en établissant leur «lien» avec une entité économique italienne : «Les intéressés seront tenus à présenter toute la documentation nécessaire pour un visa d’affaires, dont la liste qui sera fournie par VFS Global, y compris la lettre d’invitation d’une entreprise italienne pour des voyages d’affaires en Italie.»
La représentation diplomatique italienne invite également les éventuels voyageurs à s’informer des mesures de lutte contre la pandémie en vigueur en Italie. «Il appartient (…) à chaque voyageur de vérifier les restrictions de voyage en place avant le départ. Dans ces circonstances, les intéressés pourraient être donc obligés à reporter éventuellement leur voyage en Italie, tout en profitant, cependant, dans le moyen et long terme du renouvellement de leur visa de circulation grâce à cette initiative de l’Ambassade d’Italie». Il est ajouté dans la même logique que la présente décision de l’Ambassade peut encore changer selon de nouvelles décisions du gouvernement italien ou de l’UE : «Les restrictions pourraient être maintenues, assouplies ou réintroduites en fonction de la situation épidémiologique et sur la base des décisions des autorités nationales concernées dans les différents pays.»
En ce sens, il est rappelé que les autorités italiennes mettent régulièrement à jour les informations sur les «mesures en vigueur», l’ambassade invite à consulter son site internet www.ambalgeri.esteri.it ainsi que le site web du ministère italien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale www.esteri.it La représentation diplomatique rappelle par ailleurs que «les titulaires d’un nouveau visa Schengen, ou d’un visa Schengen toujours en cours de validité (…) ne sont pas automatiquement autorisés à rentrer dans le territoire italien et Schengen et doivent se conformer aux restrictions de voyage en vigueur au niveau Schengen et au niveau du pays de première entrée dans l’espace Schengen». n