Le Directeur général de la Caisse nationale des retraites (CNR) a, au cours de la rencontre, interpellé les pouvoirs publics sur le déficit de la Caisse qui est de 680 milliards de dinars, contre des recettes de 650 milliards de dinars. La CNR a besoin de 1 360 milliards de dinars pour financer les pensions de retraite. Il a signalé que sur 3 300 000 retraités que compte le pays, 1 800 000 a une pension de moins de 20 000 dinars. «C’est une frange de la société très fragilisée, une situation qui porte atteinte à l’équilibre de la société», a-t-il averti.

Lies Zerhouni : «Les quatre recettes pour réussir les réformes»
Lors de la conférence virtuelle, organisée lors de la première journée, Lies Zerhouni, le génie algérien de la diaspora établi aux Etats-Unis et qui a conseillé le Président américain sur la réforme du système de santé, a livré dans sa communication les quatre recettes pour réussir les réformes économiques en Algérie. Il s’agit en premier lieu de définir de manière claire les vecteurs de transformation de la situation vécue. En second lieu, de développer la capacité de mesurer quantitativement tous les indicateurs nécessaires au suivi de la réforme. Les objectifs de la réforme doivent être mesurables qualitativement et quantitativement. En troisième lieu, dans l’allocation des ressources financières, il faudra situer les rôles et responsabilités. En quatrième lieu, établir un système de suivi et de coordination de toutes les réformes. Il s’agit de créer une cellule centrale de contrôle. Le spécialiste a souligné que l’indispensable consistance entre les principes énoncés et les actions menées constitue la pierre angulaire de la restauration de la confiance.