Le général de corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale et chef d’état-major de l’ANP, a affirmé, hier à Oran, que l’industrie militaire algérienne a un bel avenir devant elle et sera en mesure de répondre à ses propres besoins et de contribuer au développement des autres secteurs.

Ahmed Gaïd Salah a insisté sur la détermination des autorités militaires du pays à «promouvoir davantage les fondements solides de cette industrie prometteuse.
Elle répond, en premier lieu, à nos propres besoins et permet, également, de satisfaire ceux des établissements publics nationaux et des différents corps de sécurité. En sus de la contribution graduelle dans le développement du tissu industriel national, avec toutes les répercussions positives que cela peut avoir dans les domaines économiques et sociaux» en Algérie.
Au deuxième jour de sa visite à la 2e Région militaire, dont le siège se trouve dans la métropole de l’Ouest algérien, le chef d’état-major de l’ANP a mis en avant le «haut niveau» atteint par les fabrications militaires qui ne sont pourtant qu’à leur début, a-t-il souligné. L’objectif, a-t-il indiqué, est d’élever les capacités militaires du pays et les faire parvenir à un niveau important d’«autosuffisance» à l’avenir. «La feuille de route que nous avons tracée afin d’élever les capacités de l’ANP, s’appuie fondamentalement sur une approche globale», a-t-il ajouté, signalant que parmi les axes privilégiés «la prise en charge maximale de la base au sommet de la pyramide de l’appareil de formation».
Sur un autre registre, le chef d’état-major de l’ANP prône «une communication opérationnelle». Il a appelé à une communication «capable de faire face à toute diffamation ou mensonges, ouverte aux médias et aux citoyens, œuvrant au renforcement de l’unité et la cohésion des rangs, défendant l’image et la réputation de l’ANP, qui demeure à jamais fidèle à notre pays l’Algérie». «Nous considérons le système de communication, en général, et la communication opérationnelle, plus particulièrement, comme étant l’un des outils fondamentaux sur lesquels s’appuie notre stratégie de défense», a-t-il dit. «Elle est le porte-parole de notre armée, qui accorde un intérêt majeur à sa relation avec son peuple et qui accorde une importance similaire à ancrer la teneur de sa professionnalisation et son professionnalisme, partant du fait qu’elle est une armée républicaine au service du peuple et de la patrie», a-t-il fait valoir.