Installée pour déterminer les causes des malfaçons et des défauts de conformités constatés dans certains sites à Aïn Sefra, la commission technique a présenté avant-hier son rapport au ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la ville.
Dans ses conclusions, ladite commission a souligné que « les défauts de conformité enregistrés correspondaient à des fissurations au niveau des murs non porteurs », précisant qu’ « aucun défaut de conformité n’a été enregistré au niveau du béton à la cité des 200 logements publics locatifs de Aïn Sefra (wilaya de Naâma), ne constituant aucune menace à la sécurité des habitants ». Dans sa présentation des résultats, le président de la commission en question, Hakimi Abed a précisé que « les causes, qui sont à l’origine des fissurations ayant touché 4 immeubles contenant 60 appartements se trouvant à la cité susmentionnée, sont dus à certains vices de réalisation des canalisations et au système d’assainissement par les maitres d’oeuvres, en sus de certaines interventions anarchiques et non autorisées sur les réseaux d’alimentation en eau et le système d’assainissement ». La même commission ajoute que « cette situation a provoqué des fuites au niveau des réseaux d’alimentation en eau des immeubles entrainant l’effondrement partiel de certaines parties des 4 immeubles, ce qui a conduit à l’apparition de fissurations au niveau des murs ».
Il faut rappeler que cette commission a été mise sur place après les réactions suscitées, notamment sur les réseaux sociaux, autour des immeubles présentées des vices de construction,
ce qui avait crée un sentiment de peur chez les acquéreurs qui craignaient pour leurs vies.
Par ailleurs sur un autre registre du secteur de l’habitat, le ministre Nasri a instruit les cadres de son de son département à l’effet de finaliser la réalisation des projets programmés dans le cadre de la formule de vente par location «AADL» en respectant les délais fixés dans le cahier de charges.
En effet, lors d’une réunion avec les cadres du ministère, M. Nasri a insisté sur « l’impératif d’examiner tous les obstacles entravant l’avancement de ces projets tout en assurant la qualité prévue par le cahier de charges »
La réunion a été une opportunité pour aborder notamment « le taux de réalisation des projets «AADL» à travers tout le territoire national outre la manière d’accélérer leur accomplissement.
A ce propos, M. Nasri a appelé à
« parachever la réalisation de ces projets, à respecter les délais fixés dans le cahier de charges et à examiner les différents obstacles auxquels font face lesdits projets tout en assurant la qualité prévue dans le cahier de charges ».
Le ministre a instruit à cette occasion les responsables de ne plus remettre des promesses de remise de ces projets sans vérifier la qualité des logements remis notamment en ce qui concerne l’aménagement.