Le parquet de la République près le tribunal d’Oum El Bouaghi a ordonné l’ouverture d’une enquête préliminaire approfondie pour déterminer les circonstances de découverte du corps sans vie du président de l’Assemblée populaire communale (APC) d’Ain Babouche, wilaya d’Oum El Bouaghi, indique jeudi un communiqué du parquet, repris par l’APS. “Conformément aux dispositions de l’article 11 du code de procédure pénale, et dans le but d’éclairer l’opinion publique sur les conditions de découverte du corps sans vie du dénommé (L.T), président de l’APC d’Ain Babouche, les services de la police judiciaire de la sûreté de daira d’Ain Babouche ont reçu, en date du 25 février aux environs de 8.00, un appel téléphonique faisant état d’un corps sans vie calciné dans le bureau du maire d’Ain Babouche”, précise le communiqué du parquet. “Saisi, nous nous sommes immédiatement déplacés en compagnie de la police judiciaire compétente et avons constaté, en présence de la police scientifique, le corps et pris les mesures juridiques et techniques nécessaires”, a ajouté la même source. Le parquet de la République a ordonné, par la suite, une autopsie du corps pour déterminer les causes du décès et l’ouverture d’une enquête préliminaire approfondie pour déterminer ses circonstances. La protection civile avait indiqué dans un communiqué que les éléments de l’unité d’Ain Babouche ont évacué vers la morgue de l’hôpital Mohamed Boudiaf du chef-lieu de wilaya, le cadavre de la victime âgée de 58 ans, retrouvée inanimée dans son bureau et atteinte de brûlures de “troisième degré” au niveau du visage et de la poitrine.