Le rapport d’un médecin a établi qu’Emiliano Sala, dont l’avion s’était crashé en mer en 2019 au moment où l’ancien Nantais rejoignait Cardiff, était inconscient au moment du crash en raison d’une intoxication au monoxyde de carbone causé semble-t-il par le système d’échappement de l’appareil.
La justice britannique se penche depuis mardi dernier sur les responsabilités dans l’accident d’avion mortel qui a coûté la vie à l’Argentin Emiliano Sala. Le tribunal du Dorset (sud de l’Angleterre) doit tenir des audiences pendant environ cinq semaines afin d’établir les circonstances de l’accident. Une semaine après le début des audiences, il semblerait que la cause du décès de l’ancien joueur du FC Nantes soit définitivement élucidée.
Les dernières analyses effectuées sur le corps de l’ancien attaquant ont montré qu’il avait été exposé à des niveaux très élevés de monoxyde de carbone avant que l’avion ne s’écrase, ce qu’un rapport avait déjà souligné en mars 2020.
« Grave empoisonnement »
L’enquête menée sous la direction du Dr Basil Purdue, médecin pathologiste, a confirmé cette hypothèse qui n’en est plus une. S’il est bien mort des suites de graves blessures à la tête et au torse subies lors du crash, Emiliano Sala a bien été exposé à de fortes doses de monoxyde de carbone, ce qui lui a fait perdre connaissance.
Le joueur était donc inconscient au moment de l’impact de l’avion avec la mer. Les analyses toxicologiques sont claires, le niveau de saturation du sang d’Emiliano Sala était de 58%, un cas évident de «grave empoisonnement». Cet empoisonnement pourrait avoir été causé par le système d’échappement de l’avion.
Le Dr Pardue a expliqué que deux analyses de sang ont été effectuées sur deux échantillons, l’un provenant de la veine ilio-fémorale et le second de la cavité thoracique du joueur. L’un a été utilisé pour prouver l’intoxication et l’autre pour identifier le corps du joueur grâce à son ADN. Le petit avion privé à bord duquel se trouvait le joueur de 28 ans et le pilote s’était abîmé dans la Manche, alors que l’attaquant du FC Nantes rejoignait Cardiff où il venait d’être transféré pour 17 millions d’euros. Le corps du joueur, dont la disparition avait ému le monde du football, avait été retrouvé dans la carcasse de l’appareil, plus de deux semaines après l’accident, à 67 mètres de profondeur. Le corps du pilote, âgé de 59 ans, n’a pas été retrouvé.