L’ancien président de la Confédération générale des entreprises algériennes (CGEA), Habib Yousfi est décédé samedi à Alger à l’âge de 92 ans, des suites d’une longue maladie, a appris l’APS auprès de la CGEA. Né le 21 septembre 1929, le défunt a suivi des études en droit à Paris (France) et rejoint les rangs de la révolution de libération nationale en tant que membre de la cellule de liaison de la fédération du Front de libération nationale en France. Il a été arrêté avec un groupe de moudjahidine et placé dans plusieurs prisons françaises. Il était également membre du ministère de l’armement et des liaisons générales (MALG) à Tanger (Maroc). Après l’indépendance, il occupe le poste de chef de cabinet du président de la République, Ahmed Ben Bella avant d’investir le monde des affaires à partir de 1967 en fondant une entreprise industrielle privée. En 1988, le défunt a été l’un des fondateurs de la CGEA qui l’a présidée pendant des années avant que sa femme Saida Neghza ne lui succède. « Il rejoint son créateur après un parcours riche en apports et en sacrifices (…) au service de l’économie nationale », a écrit Mme Neghza dans un post sur les réseaux sociaux. L’enterrement du défunt aura lieu dimanche après la prière d’El-Asr au cimetière Sidi Yahia à Alger.