La grande chanteuse tunisienne Safoua est décédée, vendredi, à l’âge de 76 ans, a rapporté la presse tunisienne. Dans un faire-part publié dans la nuit de vendredi à samedi, le ministère tunisien des Affaires Culturelles a regretté la perte d’une grande icône de la scène artistique et musicale tunisienne. Née en 1945 à Sfax, Safoua, de son vrai nom Nabiha Gargouri, était l’une des grandes figures de la scène musicale tunisienne surnommée «la perle du Sud», en référence à sa ville natale. Entamant sa carrière musicale à Sfax alors qu’elle était encore jeune, Safoua a connu le succès dès les années 1960, après avoir brillamment interprété, à 17 ans seulement, une œuvre du célèbre chanteur et compositeur Ahmed Hamza, ce qui lui avait valu d’être adoptée par le célèbre artiste Mohamed Jamoussi qui l’a accompagnée dans son parcours artistique jusqu’à ce qu’elle intègre la chorale de l’Etablissement de la Radio et Télévision tunisienne. Sa voix présente et étoffée lui a permis de se propulser dans la cour des grands, interprétant différentes chansons à succès qui ont fait sa popularité, à l’instar de «Yalli machi lil jazeera», «Watani» et «Donya lina», que le public lui demandait lors des nombreux concerts qu’elle avait animés sur tout le territoire tunisien.