La réalisatrice scénariste et monteuse Moufida Tlatli est décédée, dimanche, à l’âge de 74 ans, a annoncé la presse tunisienne. Née en 1947, Moufida Tlatli a étudié le cinéma à Paris, avant de travailler à la télévision française comme scénariste et directrice de production. De retour en Tunisien en 1972, elle reçoit d’abord une distinction de mérite pour l’ensemble des années passées comme monteuse, avant de connaître le succès avec le film « Commentira awwalane », et de s’intéresser ensuite à la réalisation et signer son premier long métrage « Les silences du palais » en 1994. « Un film qui lui ressemble tellement », de l’avis de plusieurs cinéastes, qui lui vaudra une série de distinctions, notamment le Tanit d’Or des JCC 2014 et la caméra d’or au festival de Cannes la même année. La défunte a écrit et réalisé trois longs métrages,  » Le silence des palais », (1994), « La saison des hommes » (2000) et « Nadia et Sarra » en 2004. En 2011, elle a été nommée au poste de ministre de la Culture dans le gouvernement de Mohamed El Ghennouchi. Comme monteuse, Moufida Tlatli a collaboré avec plusieurs réalisateurs tunisiens et étrangers de renoms, à l’instar de Merzak Allouache dans « Omar Gatlatou », Farouk Belloufa « Nahla », Tayeb El Ouahichi « Dhil el Ard », Michel Khelifi « Edh’Dhakira el khesba », Mahmoud Ben Mahmoud « Abbour », Nacer Khemir « El Haïmoun » et Farid Boughedir dans « Halfaouine ».