L’opération du traitement des dossiers pour la régularisation des rappelés du Service national est en cours jusqu’au mois de juin 2017, délai de sa clôture.

Le ministère de la Défense nationale (MDN) a invité, jeudi dernier au Cercle national de l’Armée à Béni Messous (Alger), les représentants des rappelés du Service national dans le cadre de la mobilisation, appliquée durant la période de 1995 à 1999, à une réunion de travail, indique hier un communiqué du MDN.
«Dans le cadre des efforts consentis pour la prise en charge des préoccupations sociales de la catégorie des rappelés du Service national dans le cadre de la mobilisation, appliquée durant la période de 1995 à 1999, et découlant de l’intérêt particulier que le général de corps d’Armée, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’ANP, accorde à cette catégorie, une réunion de travail s’est tenue, le jeudi 26 janvier 2017, au Cercle national de l’Armée à Béni Messous, avec des représentants de cette catégorie, venus de trente wilayas », note la même source. Bachir Benalia, l’un des rappelés durant la période susmentionnée et représentant de la wilaya de Tipasa au sein de l’Instance qui les fédère, a déclaré que la délégation reçue par les représentants du MDN était composée d’une trentaine de membres. Sur sa lancée, il a tenu à exprimer sa satisfaction au sujet des entretiens qui se sont déroulés entre les deux parties. «Cette rencontre a permis aux représentants du ministère de la Défense nationale d’être à l’écoute de leurs préoccupations et doléances avant d’examiner le déroulement de l’opération de traitement et de régularisation des dossiers, le taux d’invalidité et les wpensions de retraite, ainsi que les recours présentés», a fait savoir le MDN. «Cette opération a atteint sa dernière phase, dont le taux de traitement des dossiers déposés est de 95%», a ajouté la même source, précisant que l’opération «demeure toujours en cours jusqu’au mois de juin 2017, délai de sa clôture», a-t-il précisé. Le cas des veuves et des ayants droit a également été évoqué lors de ces discussions. Si pour les rappelés décédés dont le dossier est en règle, la réversion des pensions d’invalidité octroyées par les Caisses de retraite militaire est automatique au bénéfice de leurs conjoints et enfants, il subsiste le cas de veuves et d’ayants droit dont les époux sont décédés avant de satisfaire à une telle expertise. Dans ce cas de figure, les responsables du ministère de la Défense nationale ont proposé de recenser cette frange et de solliciter les services du ministère de la Solidarité nationale pour leur prise en charge. Les rappelés du Service national 1995-1999 sont fédérés au sein d’une Instance nationale pour la défense de leurs droits. Ils ont tenu une série de sit-in cycliques à travers le pays. Selon un précédent bilan, communiqué en novembre 2016 par le MDN, 74 940 rappelés ont été recensés par les différents bureaux régionaux des pensions militaires. Sur ce total, 68 739 ont bénéficié de l’expertise médicale alors que 36 478 ont présenté des affections reconnues imputables au service. Quant aux 32 261 autres cas, ils ont été invités à introduire des recours auprès des bureaux régionaux des pensions militaires.