napec

L’opération de vote a débuté hier dans les bureaux itinérants déployés dans les régions enclavées du Sud. C’est le cas dans la wilaya de Tindouf, où sont prévus dix bureaux de vote, qui ont accueilli «dans de bonnes conditions» une «affluence disparate», selon le coordinateur de wilaya de l’Autorité nationale indépendante des élections (Anie), Mahmoud Cherrad, repris par l’APS.
Les bureaux itinérants de la wilaya de Tindouf concernent six dans la commune d’Oum Laâssel (Bouagba, Oued El-Khreb, Houaouiche, Hassi-Mounir, Hassi Beïda et les environs d’Oum Laâssel), et quatre autres dans celle de Tindouf (Ghar Djebilet, Tafakoumt, Hassi Nagua et Chenachène). C’est le cas également du bureau itinérant que compte la daïra frontalière de Beni Ounif, située à 110 kilomètres du chef-lieu de la wilaya de Béchar. «Les 2 456 électrices et électeurs inscrits sur les listes électorales de ce bureau itinérant sont localisés dans les localités rurales et éparses de Rosf Ettayba, Fendi, Oued Lakhdar et Oued Namous», a souligné Abdallah Fassi, coordinateur de la délégation de wilaya de l’Anie.
L’élection présidentielle débutera aussi 24 heures réglementaires avant la date du scrutin présidentiel à travers huit bureaux similaires au niveau des zones rurales et éparses de la commune de Béchar (Zousfana) et de la wilaya déléguée de Beni Abbès.N. B.