Un mouvement de grève a été déclenché depuis une semaine au niveau du lycée Hanadsi-Ali de Cap Djinet à l’est de Boumerdès. Les lycéens et les enseignants exigent le départ de la directrice du lycée.

Les protestataires reprochent à la première responsable du lycée ses dépassements abusifs dans sa responsabilité vis-à-vis des élèves et des enseignants. Ils citent la manipulation des notes des élèves, la fermeture des portes du dialogue avec les parents ainsi que la promulgation d’instructions antipédagogiques et antiréglementaires, dénoncent-ils. La goutte qui a fait déborder le vase et exacerbé les lycéens et le personnel enseignant est le mépris affiché de la directrice vis-à-vis d’une parente d’une élève handicapée, a-t-on rapporté. Ils interpellent le wali et le directeur de l’éducation pour mettre fin à cette situation qui risque de pénaliser les lycéens, notamment durant cette période des compositions. Les protestataires menacent de poursuivre leur mouvement de grève tant que la directrice n’est pas relevée de son poste.