Après la publication d’un décret exécutif exigeant une autorisation du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs pour l’importation de livres religieux, un second décret a été publié dans le dernier numéro du Journal officiel fixant les modalités de la mise en œuvre de la procédure de dépôt de la liste des titres importés avant distribution en Algérie.

Composé de dix articles, ce décret, portant le numéro 17-19, stipule qu’à l’exception du livre religieux et du livre parascolaire, l’importation du livre sur support papier, numérique ou électronique, édité à l’étranger, destiné à la vente, la lecture publique ou au don en Algérie, est soumise à la procédure de dépôt de la liste des titres auprès des services du ministère chargé de la culture avant leur distribution, rapporte l’article 2.
En effet, dorénavant les importateurs de livres sont tenus de fournir une liste au ministère de la Culture en deux exemplaires qui précise le titre, les noms de l’auteur et éditeur ainsi que l’année d’édition, le numéro international normalisé du livre et le nombre d’exemplaires importés. Cependant, pour les livres qui traitent des questions du mouvement national ou de la guerre de libération nationale, les importateurs sont tenus de fournir deux exemplaires du ou des livres, d’après l’article 3 qui précise que ces livres seront systématiquement soumis à la lecture. Aussi, pour ce genre d’ouvrages, les responsables au niveau du ministère de la Culture sont tenus de solliciter l’avis des responsables du ministère chargé des Moudjahidine, d’après l’article 6.
Les services du ministère de la Culture auront un délai de trente jours pour donner leur aval pour l’importation des ouvrages, et ce, à compter de la date de dépôt. En cas de refus, une explication sera fournie à l’importateur avec une note d’interdiction d’importation du livre délivré à la douane.