Sa réouverture a été annoncée hier par le ministre de l’Agriculture après vingt-cinq ans d’interruption et de parenthèse sécuritaire liés au contexte de la décennie 1990. La saison va du 15 septembre jusqu’au 15 février prochain. Elle est propice à la chasse à la perdrix, au lièvre et à certains pigeons, affirme le Directeur général des forêts.

En effet, hier samedi, Abdelhamid Hamdani a déclaré au siège de son ministère et en présence de membres de la Fédération nationale des chasseurs que leur activité est désormais autorisée à reprendre du 15 septembre jusqu’en février prochain. Le ministre a indiqué que cette reprise va « contribuer à la préservation de l’équilibre écologique et biologique et des richesses naturelles, ainsi qu’à la promotion de cette activité ». Lors de cette annonce, le Directeur général des forêts Ali Mahmoudi a annoncé selon l’APS l’attribution de 5 000 permis d’habilitation à la chasse dans le cadre de la réouverture officielle de cette activité. « Nous avons octroyé 5 000 permis à des chasseurs que nous avons formés nous-mêmes et nous comptons délivrer 7 000 permis supplémentaires à d’autres chasseurs », a déclaré M. Mahmoudi selon la même source. Le Directeur général des forêts a fait savoir que son institution a procédé à la formation de 13 000 chasseurs pour l’obtention du permis d’habilitation à la chasse. Selon ses précisions, la formation porte notamment sur l’utilisation correcte du permis et de l’arme de chasse, les critères permettant de distinguer les espèces ciblées, quand et comment les abattre, la biologie des espèces et pour sécuriser le chasseur et son environnement et éviter ainsi les accidents. Ce responsable s’est réjoui, selon l’APS, que les chasseurs ont pris conscience de la nécessité de s’organiser en association et en fédération au niveau des communes et des wilayas pour promouvoir leur activité et lutter contre le braconnage et la chasse anarchique. Il a annoncé par ailleurs l’installation très prochaine du Conseil supérieur de la chasse, affirmant qu’un grand chantier attend sa direction pour traiter des terrains à amodier pour la chasse et l’octroi des licences de chasse. Selon le Directeur général des forêts, la saison est propice à la chasse de certains animaux tels la perdrix, le lièvre et certains pigeons. Pour le grand gibier notamment le sanglier, il a fait savoir que ce sont les walis responsables des zones de chasse qui sont habilités à délivrer les autorisations nécessaires. n