Le directeur de l’éducation affiche un sourire gros comme ça. «Sa» wilaya a réussi à avoir un taux de réussite honorable au BEM avec un 62,68%, loin de la moyenne nationale qui dépasse à peine le succès d’un élève sur deux. Donc, le taux de réussite au brevet d’enseignement moyen pour l’année 2019, est de 62,68% faisant exprimer au premier responsable du secteur que c’est « un bon résultat, le taux étant supérieur à la moyenne nationale qui est de 55,47% ». La wilaya de Constantine renoue avec les premières places des examens de passage d’un cycle de l’éducation à un autre après un petit flottement dû, selon les cadres de cette même éducation, « au passage de responsables qui miné le secteur ». Pour cette fois, cette année, l’actuel directeur de l’éducation, qui s’est attelé à améliorer la carte scolaire de la wilaya, tout en réintroduisant les « outils » qui ont fait le succès des apprenants constantinois, commence à récolter les fruits des graines semées depuis son installation il y a un peu plus de cinq ans. Le directeur l’éducation de la wilaya de Constantine, donc, M. Mohamed Bouhali tout en félicitant les élèves et leurs professeurs, a dévoilé que le nombre de candidats qui ont décroché un 18 et plus est de 148 élèves, tandis que 1.111 autres ont enchaîné avec la mention «très bien». 1.885 verront la mention «bien» sur leur « diplôme », et 2784 le «assez bien». «5.928 élèves de la wilaya ont eu de très bons résultats, ce qui dénote un sérieux dans l’enseignement et une bonne adhésion des élèves aux cours », rajoutera aussi M. Bouhali.
Toujours pour les chiffres qui font bomber le torse, le CEM «Ibn El Oualid» a obtenu le meilleur taux de réussite avec 96,36%, et la 2e place sera l’apange du CEM mythique «El Katania» avec 93,75% (un CEM qui a vu ses bancs accueillir un certain Mohamed Boukharouba, dit Houari Boumédiène, et même l’auteur de ces lignes). La 3e place du podium quittera le chef-lieu de wilaya pour s’en aller au collège «El Messaoudi» dans la commune d’Ibn Ziad avec un pourcentage plus qu’honorable de 87,85%. L’élève Saoudi Manal, du CEM Benmoussa Mohamed de la cité Boussouf a obtenu la moyenne la plus élevée avec 19,18 suivie de Boussenna Douaa, de Salaheddine El Ayoubi avec 19,14. Suivra Lezghad Nouha Amel, élève aussi du CEM Benmoussa Mohamed, avec 19,12 et enfin Mouadji Sara du CEM Larbi Moussa avec la moyenne de 19,09 «seulement », et encore et uniquement des filles, qui, soit dit en passant, représente plus de 70% des candidates à l’examen de passage au cycle du secondaire. C’est là de bons résultats pour les établissements scolaires en question, mais aussi et surtout aux titulaires des quatre meilleures moyennes, « qui gagnent tous nos encouragements pour la suite des études », nous dira, toujours souriant le directeur de l’éducation de Constantine.
Notre interlocuteur ne manquera pas de nous donner rendez-vous pour les résultats du BAC, qui promettent, eux aussi, de s’imposer par une excellente cuvée.
H. B.