D’Oum El Boughi, Kader M.
La conjoncture sanitaire de la troisième vague de la Covid-19 a été marquée par une mobilisation et une solidarité citoyennes jamais égalées, au vu de la rapide manifestation des citoyens quant à l’organisation de campagnes de dons pour l’achat d’équipements médicaux pour les patients.
Comme à l’accoutumée dans des circonstances difficiles, l’élan de solidarité citoyenne a répondu d’une manière énergique propre à la solidarité traditionnelle algérienne nécessaire quant à relever le défi.
Les circonstances aggravantes de ces derniers temps et l’augmentation galopante et effrayante du nombre de contaminés, de morts, exacerbés par la crise aiguë de la disponibilité de l’oxygène dans les structures hospitalières, ont engendré un déclic rapide chez les citoyens.
Les actions et aides notamment aux patients des hôpitaux en matière d’acquisition d’équipements tels que concentrateurs d’oxygène, filtres et autres n’ont pas tardé à se manifester à travers les associations, les pages facebook des citoyens, les représentants de la société civile et des acteurs bénévoles.
Dans ce contexte, des campagnes ont été lancées pour la collecte de dons pour l’achat des équipements médicaux en question. La vertu de citoyenneté et de conscience était telle que des femmes n’ont pas hésité à faire don de leurs bijoux, nous rappelant ainsi la solidarité d’antan (post Indépendance de l’Algérie).
Un citoyen de la ville d’Oum El Bouaghi a fait un don d’un logement dont la vente servira à l’achat de concentrateurs d’oxygène pour les hôpitaux.
L’opération de solidarité lancée à travers la page Facebook «Oum El Bouaghi News» a permis la collecte de pas moins de 2,445 milliards de centimes grâce aux bienfaiteurs. L’association «Foursane El Kheir» d’Oum El Bouaghi a fait don d’équipements médicaux d’une valeur financière estimée à 294 millions de centimes au service de la Covid-19 de l’établissement public hospitalier Mohamed-Boudiaf du chef-lieu de wilaya avec lesquels il a acquis 11 systèmes de réanimation pulmonaire, 24 manomètres d’oxygène, 7 barboteurs d’oxygène, des masques et effets vestimentaires de protection et 200 masques médicaux de haute concentration…
A Aïn Mlila (ouest d’Oum El Bouaghi), la commune a débloqué une enveloppe de 4 milliards de centimes pour l’acquisition d’un générateur et une autre de 200 millions de centimes pour des concentrateurs.
Afin d’assurer la gestion des opérations de solidarité au niveau de la commune et l’unification des efforts pour le même objectif, une cellule de crise composée d’associations et de structures diverses de l’administration a été installée.
Enfin à Aïn Beïda (Est du chef-lieu de wilaya), une campagne de dons pour l’achat de concentrateurs d’oxygène bat son plein. n