Le directeur général de l’Office national du droit d’auteur et des droits voisins (Onda) Sami Bencheikh El Hocine nous annoncé qu’une agence de l’Onda sera officiellement inaugurée samedi 24 novembre par le ministre de la Culture

, qui procédera également à la même date à l’ouverture du Salon national du livre organisé par le Syndicat national des éditeurs du livre (Snel). Selon Sami Bencheikh, cette agence sera le centre de rayonnement pour l’ensemble du Sud. «Elle facilitera la tâche des artistes et des auteurs ainsi que de tous les créateurs de cette région pour enregistrer et protéger leurs œuvres, au lieu de se déplacer dans la capitale et d’éviter les longs voyages», a-t-il dit, expliquant que «cette agence s’emploiera à fournir une protection sociale aux artistes et soutenir financièrement les associations culturelles actives dans le milieu ainsi que tous ce qui ont des projets ». Le directeur de l’Onda nous précise également que cette agence s’adressera aux activistes du secteur culturel, en particulier ceux qui n’ont pas eu la même chance que leurs homologues des willayas du Nord, en affirmant à ce sujet, que «nous allons leur fournir un soutien indispensable pour exercer leur activité. Ces derniers auront aussi droit à une couverture sociale et même des allocations de retraite». Dès lors, cette agence permettra aux régions de Touggourt, Tamanrasset, Ghardaïa, Laghouat et toutes les autres willayas à proximité de «bénéficier de cet avantage ». « Ces dernières disposent d’universités et de jeunes artistes et les auteurs nous viennent pour la plupart de ces universités. Ces derniers n’ont pas la chance d’arriver au rayonnement que propose l’Onda», a fait savoir M. Bencheikh. Dans le même contexte, le Directeur général de l’Onda a déclaré : «Nous avons procédé au recrutement de cinq profils universitaires pour superviser le travail de cette agence. J’ai envoyé mon équipe pour dénicher ces derniers via l’Agence nationale pour l’emploi (Anem), ils sont prioritaires pour cet emploi». Précisant à ce sujet que «nous avons placé dans cette agence deux juristes qui travailleront sur le terrain, deux économiques et un chargé de communication». Ajoutant : «Dans le passé, c’était l’agence Batna qui était active dans la région, mais comme elle est loin des autres wilayas et porte aussi un lourd fardeau, la nouvelle agence substituera à tous ces problèmes. » Notre interlocuteur a, d’autre part, annoncé que ce 25 novembre, une rencontre avec des intellectuels et des artistes de la ville sera organisée au sein de cette agence, où l’Onda leur présentera son plan de travail, en passant en revue les services fournis aux adeptes de cette région. «Nous inviterons également d’autres artistes à venir participer et à inscrire leurs projets», a-t-il avisé. Il nous confiera à la suite que son établissement fera don d’une imprimante pour le Braille au profit d’une association de non-voyants de la région pour leur faciliter l’apprentissage». Par ailleurs, Sami Bencheikh a souligné qu’il est prêt à aider tous les festivals organisés dans le Sud en allouant un budget spécial pour relancer le mouvement culturel dans la région. Indiquant à la même occasion son soutien au Festival national de la chanson amazighe dans la wilaya de Tamanrasset qui est, d’ailleurs en pleins préparatifs.F. D.