La cycliste algérienne Nesrine Houili, entièrement remise d’une blessure, a repris les entraînements jeudi à Oran, pour entamer la préparation des Championnats du monde «juniors» sur route, prévus du 19 au 26 septembre courant en Belgique.
La championne d’Afrique «juniors» avait contracté cette blessure aux Championnats du monde sur piste de sa catégorie d’âge, disputés du 1er au 5 septembre courant au Caire (Egypte). C’était en finale de l’épreuve de l’élimination, disputée le 3 septembre, et pendant laquelle Houili avait chuté en même temps qu’un important groupe de filles, contractant au passage une blessure qui l’avait obligée à déclarer forfait pour les deux épreuves restantes. En effet, après le scratch, l’omnium et l’élimination, la multiple championne d’Afrique en titre devait disputer les épreuves de poursuite individuelle et de course aux points, mais sa blessure avait tout remis en cause. Seulement, le repos, et surtout les soins dont elle bénéficié à son retour d’Egypte ont suffi à la remettre entièrement sur pied. Ce qui lui a d’ailleurs permis de reprendre les entraînement dès mercredi, «sur une portion du parcours des Jeux méditerranéens de 2022» a précisé son entraîneur en club, Abdelkader Merabet. Ce jour-là, et pour un début, Houili s’était contentée d’un travail spécifique, en solo, avant de réintégrer le groupe, le lendemain jeudi, avec en ligne de mire les prochains Championnats du monde sur route. Outre Houili, l’Algérie avait engagé trois autres cyclistes dans ces Mondiaux 2021 sur piste, en l’occurrence : Akram Belabessi, Salah Eddine El Ayoubi Cherki et Achraf Amellal. n