Le ciné club « Allons voir un film» de l’association « Project’heurt » de Béjaïa, projette aujourd’hui, dès 14 h à la cinémathèque de Bejaia, dans le cadre du cycle « Raconte moi tes luttes », le long-métrage controversé « Les Sentiers de la gloire », quatrième opus de Stanley Kubrick sorti en 1957 avec Kirk Douglas dans le rôle de l’un des personnages principaux disparu mercredi dernier à l’âge de 103 ans.
Présenté comme «une leçon d’histoire et de cinéma », la projection du film à la cinémathèque de Béjaïa sera suivi d’un débat en compagnie de Maître Hamaili Boubaker et du poète Mohamed Tajadit. «Au-delà de son excellence technique, ce film est une lutte à lui seul. En effet, ce long métrage fait la lumière sur une vérité longtemps étouffée et cachée, celle des soldats fusillés «pour l’exemple » durant la première guerre mondiale» soulignent les organisateurs de la projection dans un communiqué parvenus à la rédaction. En effet, dès sa première projection aux Etats-Unis, le film a fait scandale et a fait couler beaucoup d’encre, car perçu comme une critique directe de l’armée française. A sortie, le film lourdement critiqué par les forces armées françaises et par des associations d’anciens combattants, au point où il n’a pas été distribué en France suite à une forte pression subie par le distributeur du film, pression exercée par le gouvernement français.
D’autres pays européens comme la Suisse et l’Espagne ont aussi refusé de le projeter, il a même été retiré du festival international du film de Berlin (Berlinale) suite à une levée de boucliers sans précédent. Ce n’est que 17 ans plus tard, soit en 1975, que ce long-métrage a été projeté pour la première fois en France.