Programmé par l’Institut culturel italien, dans le cadre des rendez-vous «Les lundis du club», le cycle dédié au réalisateur et scénariste Federico Fellini a été marqué dans la soirée de lundi dernier par la projection du long métrage «Fellini Roma» réalisé en 1972.

Les organisateurs nous annonçent par la même occasion que la poursuite de la rétrospective sera axée sur la programmation, les 14 et 21 janvier prochain, de deux autres œuvres marquantes du grand réalisateur disparu en octobre 1993, en l’occurrence, la comédie dramatique «Amarcord», sortie en 1973, et le film à caractère documentaire «Intervista» sorti en 1987.
Précisant que l’organisation du cycle était un moyen de rendre hommage «au plus grand réalisateur italien du XXe siècle Federico Fellini, le maestro aux cinq oscars». La programmation de l’essai cinématographique «Fellini Roma», un film souvent décrit comme étant inclassable, succession de courtes séquences aux aspects parfois comiques, dramatiques ou même documentaires, le long métrage est à ce titre un aperçu de choix pour une «introspection» du monde fellinien», expliquent les organisateurs. Sorti, en effet, alors qu’il était au sommet de sa carrière, Federico Fellini nous présente dans une mise en scène volontairement déconstruite, une vision caricaturale et aux multiples lectures de la vie à Rome de 1930 à nos jours. Il débute, ainsi, le scénario par l’évocation de la riche histoire italienne, de l’empire romain et de ses intrigues de palais, plusieurs séquences que Fédérico Fellini aurait construites sur ses propres souvenirs d’enfance dans la capitale italienne. Il montre ainsi et dans une ambiance frôlant parfois l’absurde la vie et le quotidien des classes populaires, les bombardements durant la Seconde Guerre mondiale, la vie nocturne romaine ou, encore, l’arrivée du mouvement hippie en plus de plusieurs scènes mémorables dont l’arrivée à Rome, sur une autoroute bondée, ou la découverte de vestiges archéologiques dans le sous-sol de la ville.
La projection de cette œuvre exceptionnelle n’aura, cependant, attiré, lundi, qu’un public relativement peu nombreux. Les organisateurs rappellent à ce titre que les inscriptions aux prochains rendez-vous se feront par e-mail iicalgeri.segr@esteri.it et l’accès aux projections restant gratuit «dans la limite des places disponibles». Les cinéphiles auront ainsi l’occasion de découvrir, ou de redécouvrir, le 14 janvier prochain, la présentation du film «Amarcord», une comédie dramatique récompensée, en 1975, de l’Oscar du meilleur film étranger ou Federico Fellini montre l’Italie des années 1920 et 1930 à travers le regard d’un enfant. Le dernier rendez-vous du Cycle est, quant à lui, programmée le 21 janvier prochain et sera l’occasion de découvrir l’œuvre «Intervista» où le réalisateur se met en scène dans une interview, le film évoquant notamment le travail des célèbres studios de cinéma Cinécitta.