A l’occasion de ses 17 ans d’activités, l’espace Artissimo organise la 4e conférence-débat vendredi prochain axée sur le rapport que la musique entretient avec le temps. Le panel d’invités pour l’animation de ce thème est composé de personnalités de renom, à l’instar de Djamel Mati, écrivain, Leïla Adnane-Amara, maître de conférences en science des matériaux, et Djamel Ghazi, musicien et musicologue.

«Le temps passe moins vite selon l’âge. Enfants, jeunes, séniors, personnes malades, chacun perçoit le temps à sa façon. Nos empressements, nos inquiétudes ne peuvent ni reculer le temps ni le faire avancer», expliquent en guise de préambule les promoteurs de l’évènement. «Entre le temps subjectif de la conscience et le temps physique de l’horloge, la musique a toujours rythmé les différents temps de la vie humaine sur terre», expliquent-ils également. L’espace Artissimo, dans sa mission de promotion du dialogue autour de l’art et de la culture, propose tous les derniers vendredis du mois des conférences-débats dont les thèmes seront liés aux questionnements qui se posent à notre société ainsi qu’à l’actualité du moment. Le temps est-il notre allié ou notre ennemi ? L’origine du temps, la musique : art du temps ? Et comment la musique algérienne exprime-t-elle les différentes étapes de la vie ? Ce sont les questionnements sur lesquels les conférenciers invités tenteront de converser.