La croissance économique de l’Algérie a atteint 6,4% au 2ème trimestre 2021 par rapport à la même période de l’année dernière, a appris lundi l’APS auprès de l’Office national des statistiques (ONS). Après les baisses de l’activité économique qui ont caractérisé l’année 2020 et qui sont essentiellement expliquées par les impacts directs et indirects de la pandémie du Convid-19, le Produit Intérieur Brut (PIB) a rebondi au 2ème trimestre 2021, enregistrant «une hausse conséquente» de 6,4% par rapport à la même période de l’année dernière, a indiqué l’Office. Cette croissance «soutenue» est le résultat «d’une forte reprise» des activités économiques dans les secteurs des Hydrocarbures avec 11%, l’Industrie (9,3%), le Bâtiment -Travaux Publics et Hydrauliques (BTPH), y compris les services et travaux publics pétroliers (STPP) (13,7%) et les Services Marchands (10,2%). Quant au taux de croissance du PIB hors hydrocarbures, il a été de 6,1% alors que le taux du PIB hors agriculture a affiché une hausse de 7,5% durant le second trimestre 2021 et par rapport à la même période de l’année dernière, a détaillé l’organisme des statistiques. En valeurs courantes, le PIB du deuxième trimestre 2021 a enregistré une croissance de 27,3% contre une baisse de 17% durant la même période de l’année précédente suite à une évolution du niveau général des prix de 19,6% conjuguée à une croissance positive en volume de 6,4%, selon les précisions de l’ONS. La même source a relevé, par ailleurs, que la demande finale totale est en hausse de 5,9% du fait, notamment, de l’augmentation du volume des exportations de biens et services de 10,2% et de la consommation finale des ménages qui a affiché une croissance «remarquable» de 7,1%.
La demande intérieure (PIB+importation de biens et services- exportations de biens et services) en volume a évolué également à un rythme positif de 5,6% par rapport au deuxième trimestre 2020, selon les données de l’ONS. (APS)