Comme il fallait s’y attendre, les soldes d’été n’auront pas lieu cette année du moins en ce qui concerne la wilaya d’Alger. En effet, intervenant chaque année pendant la période estivale juillet/août, elles ont été carrément annulées par mesure de prévention compte tenu de la pandémie qui sévit à travers tout le territoire national.

C’est le directeur du commerce de la capitale Abdullah Ibn Hilla qui l’a annoncé hier dans un communiqué. Il précise que la période des ventes promotionnelles qui devait se tenir du 21 juillet au 31 août 2020 a été reportée indéfiniment. Arguant que cette décision s’imposait « afin d’éviter tout rassemblement de personnes en raison de la situation sanitaire résultant de l’épidémie du virus Corona. Ce responsable fait savoir que la procédure de report vise à éviter la transmission de l’infection Covid-19. Autrement dit, « évitez les rassemblements et la concentration de personnes devant et dans les magasins et les centres commerciaux qui, lorsqu’ils font des ventes promotionnelles où opèrent des soldes sur leurs articles cela provoque de véritables rushs sur leurs rayons comme il a été constaté auparavant pendant les précedentes périodes de soldes », a-t-il expliqué. Le directeur du commerce instruit par ailleurs que le processus de vente codifié (vente à prix réduit et promotionnel et vente en cas de liquidation des stocks) n’est pas une priorité au vu de la situation sanitaire exceptionnelle actuelle avec l’épidémie du virus Corona, d’autant plus que « ce procédé de vente provoque souvent des frictions entre les clients, voire même parfois des bousculades par l’attrait des prix en nettement diminution par rapport à ceux affichés auparavant » indique-t-il.
Ibn Hilla a souligné la contribution des agents de la Direction du commerce de la capitale dans le cadre des travaux du comité d’Etat pour surveiller et dissuader les commerçants en violation des procédures pour enrayer le déclenchement de l’épidémie de Corona. Ce comité est constitué de représentants de la wilaya d’Alger, ceux des districts administratifs, de la sécurité nationale et de la Gendarmerie nationale. Le responsable révèle qu’un numéro d’appel a été créé et mis à la disposition du citoyen dans le cas où il serait témoin de pratiques promotionnelles créant un regroupement de personnes. « Les contrevenants sont passibles d’une suspension de leurs activités commerciales », a-t-il averti. Ce dernier a par ailleurs appelé les propriétaires de magasins et de centres commerciaux à respecter les mesures prises de prévention sanitaire pour faire face à l’épidémie de Corona. Citant entre autres « la réglementation d’entrée et de sortie avec l’obligation de porter des masques de protection de la part du commerçant et du client et de fournir du matériel de stérilisation aux clients ainsi que de limiter l’entrée à deux ou trois clients en même temps dans le magasin commercial avec le strict respect de l’éloignement physique et le développement de bannières écrites intégrant l’obligation des clients de respecter ces mesures » .
On lit enfin dans le communiqué que la vente promotionnelle est codifiée selon le décret exécutif du 18 juin 2006 fixant les conditions et les modalités de la pratique de la vente par rabais et de la vente promotionnelle et de la vente en cas de liquidation des stocks et de vente dans les magasins d’usine et hors magasins commerciaux par ouverture de colis ainsi que conformément à une décision rendue par les intérêts de l’Etat compétent.