Dans le cadre du débat sur la crise sanitaire et les moyens de la contourner en milieu scolaire, le Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’Education (Cnapeste) a rendu publiques des « propositions supplémentaires » dont certaines sont déjà contenues dans le protocole établi par le ministère de l’Education nationale.
Il s’agit, selon cette organisation, d’appuyer le protocole sanitaire prévu par l’Education nationale, garantir un bon déroulement des examens du BEM et du baccalauréat, et préparer les conditions nécessaires à la sécurisation de la prochaine rentrée.
Pour ce qui concerne le Bac et le BEM, le syndicat appelle ainsi à « l’augmentation » du nombre de centres retenus pour le déroulement des épreuves et de « réduire » le nombre de candidats dans chaque classe de « 10 à 15 candidats au plus ».
Certains établissements, fait savoir la formation syndicale, n’ont pas les moyens pour mettre à exécution le protocole sanitaire de prévention contre la propagation du coronavirus. Il propose ainsi de « doter » les écoles en « quantités suffisantes de masques de protection » afin de distribuer « deux bavettes quotidiennement » à chaque candidat » durant les séances de révision et lors des examens. Il propose par ailleurs de confier aux acteurs, aux inspecteurs et aux conseillers dans les établissements « d’élaborer un guide sanitaire » pour l’accompagnement psychologique des candidats aux deux examens qui pourra être également exploité à la rentrée scolaire prévue le 4 octobre prochain. « Il est préférable de se focaliser sur les moyens à utiliser pour cohabiter avec la situation sanitaire », indique le syndicat enseignant. Il s’agit également d’élaborer un guide de prévention concernant « l’usage des climatiseurs dans le centre d’examens comme dans ceux de corrections, car on ne peut s’en passer en ces temps encore chauds », précise la même source. Le Cnapeste conseille d’élaborer également un protocole sanitaire à appliquer dans les cantines scolaires et à faire respecter les responsables de réfectoire, notamment la distanciation physique. n