Se dirige-t-on vers un aménagement plus restrictif des mesures de confinement dans la wilaya d’Alger ? C’est désormais plus que probable si l’on se fie à au moins deux faits liés l’un à l’autre.

Le premier évoque des chiffres de contaminations à la Covid-19 en perpétuelle croissance dans la capitale, en passe manifestement de devenir la wilaya qui enregistre le plus de cas de personnes atteintes du virus.
Le bilan de la journée de lundi fait ressortir, en effet, Alger en tête du classement avec 81 nouveaux cas portant ainsi à 2 336 le nombre de cas depuis l’apparition de la pandémie, un chiffre qui propulse la capitale à la première mais triste place devant Sétif (2 216 cas) et Blida avec 2 184 cas. Le second fait, qui pourrait être annonciateur d’un durcissement territorial des mesures, particulièrement dans certaines circonscriptions, a trait à «l’activisme» de quelques responsables locaux qui ont pris des mesures à l’encontre notamment des commerçants qui ne se sont pas conformés aux exigences de prévention contre la propagation de l’épidémie.
C’est le cas de la wali déléguée de Sidi M’hamed, qui a pris la décision de procéder à la fermeture de 94 magasins au niveau du marché Ali-Mellah à Alger-Centre où a été établi un constat attestant un manque flagrant de respect des règles de prévention. Cette décision a été prise à l’occasion de la réunion de la cellule de crise de la circonscription administrative de Sidi M’hamed où il a été question d’une évaluation du respect ou non des différentes instructions et des mesures se rapportant à la lutte contre la propagation de la Covid-19. En plus de cette décision portant fermeture des 94 magasins au marché Ali-Mellah, la même responsable compte sévir contre les points de vente de moutons qui semblent proliférer dans la circonscription à mesure qu’approche la fête de l’Aïd el Adha. Il est fort probable également qu’il soit procédé à la fermeture de la rue Ferhat-Boussaad (ex-Meissonnier) en raison de l’affluence quotidienne des citoyens avec un relâchement manifeste quant au respect des gestes barrières, tels que le port de la bavette et la distanciation sociale.
La wali déléguée de Sidi M’hamed pourrait aussi recourir à un nouvel aménagement des horaires de confinement pour les rues Didouche-Mourad et Hassiba-Ben Bouali, connues pour la grande affluence populaire qu’elles enregistrent quotidiennement. Privilégiant l’intransigeance, la wali déléguée a évoqué, lors de sa réunion avec son staff, un possible recours à la fermeture à titre provisoire de toute entreprise qui enregistrerait des cas confirmés de Covid-19. Il est question, dans la même finalité, d’intensifier les opérations de désinfection et d’assainissement dans le souci pédagogique de sensibiliser les citoyens au respect des mesures de protection. Pour sa part, la commission de contrôle, de suivi et de dissuasion des commerçants qui ne respectent pas les mesures édictées par les autorités sanitaires, créée au niveau de la wilaya d’Alger, a entamé lundi des sorties sur le terrain où ont été verbalisés de nombreux cas de non-respect des règles de prévention notamment au niveau des quartiers Lido et 8-Mai-1945, Kouba…
En outre, il a été constaté ces derniers jours des cas de fermeture à titre préventif de certaines administrations à l’exemple de l’APW d’Alger qui a fermé son siège suite au décès d’un de ses élus à cause du nouveau coronavirus. <