Au total 3587 personnes ont été arrêtées par les services de la police judiciaire de la Sûreté de wilaya d’Alger durant novembre dernier, dans le cadre de la lutte contre la criminalité urbaine, dont 1670 pour détention et usage de stupéfiants et de substances psychotropes et 228 pour port d’armes prohibées, indique mardi un communiqué de la Direction de la Sûreté nationale (DGSN).
Dans le cadre de la lutte contre la criminalité urbaine, les services de la police judiciaire de la Sûreté de wilaya d’Alger ont traité durant le mois de novembre dernier, «3013 affaires, ayant entrainé l’arrestation de 3587 présumés auteurs qui ont été déférés devant instances judiciaires compétentes, dont 1670 pour détention et usage de stupéfiants et substances psychotropes, 228 pour port d’armes prohibées, et 1689 pour divers délits», précise le communiqué.
Concernant le port d’armes prohibées, les mêmes services ont traité, durant la période, «217 affaires, impliquant 228 personnes présentées devant les instances judiciaires compétentes, dont 10 ont été placées sous mandat dépôt», ajoute la même source.
S’agissant de la lutte contre le trafic de stupéfiants, «1541 affaires, impliquant 1670 personnes, ont été traitées, avec la saisie de 287,113 kg de résine de cannabis, 18486 comprimés de psychotropes, 1.6 gr de cocaïne, 38 gr d’héroïne et 156 flacons de produits psychotropes», ajoute le communiqué.