Le nombre d’entreprises dotées d’un statut de personne morale et un numéro d’identification statistique (NIS) a augmenté en 2019. Elles sont 186 148 entités dans ce registre à avoir été recensées par l’Office national des statistiques (ONS) durant le premier semestre de l’année dernière, soit 7 573 entités de plus par rapport à la même période de 2018 (+4, 24%) et 5 500 entreprises de plus par rapport à l’ensemble de l’année 2018.
La création d’entreprises est restée dominée par le secteur du commerce, avec 65 081 enregistrées durant les 6 premiers mois de l’année écoulée, représentant un taux de 34,96% du nombre supplémentaire recensé 7 573), souligne l’ONS.
Quant à l’industrie manufacturière, elle a enregistré la création de 36 219 entreprises (19,46%), alors que le secteur de la construction s’est vu renforcer par la création de 33 804 entreprises, soit 18,16%, ajoute la même source.
Par régions, le centre domine largement la liste des entreprises dotées du statut de personne morale comptabilisées à fin juin dernier. En effet, sur les 186 148 nouvelles entités existantes à cette échéance, cette région comptait 101 324 entreprises, soit 54,43% de ce total. Cette concentration au centre du pays s’est même accentuée durant le premier trimestre 2019 avec 5 056 entreprises recensées, soit 52,97 des 7 573 entités enregistrées durant cette période.
La région est classée en seconde position avec 46 463 (24,96%), suivie de la région Ouest avec 29 655 (15,93%), alors que la région sud est nettement distancée, ne comptabilisant que 8 706 entreprises (4,68%).
S’agissant de la répartition régionale des créations, au 30 juin 2019, l’ONS relève une concentration au niveau de la région centre du pays avec 52,97% de l’ensemble des nouvelles créations (5 056 entreprises).
En dehors de la wilaya d’Alger qui accapare 1 589 créations (31,43%) au premier semestre 2019, sept autres wilayas ont enregistré plus de 1 680 nouvelles créations d’entreprise durant les six premiers mois 2019.
Ainsi, la wilaya d’Oran a occupé la seconde position avec 439 entreprises, soit 8,68%, suivie de Sétif avec 283 entreprises (5,60%), Constantine avec 209 entreprises (4,13%), Blida avec 199 (3,94%), Béjaïa avec 197 (3,90%), Tizi Ouzou avec 190 (3,76%) et enfin Boumerdès avec 169 (3,34%).
Concernant les sorties du répertoire national des entreprises, elles ont été de l’ordre de 1 730 entreprises au 30 juin dernier, note l’Office qui relève un regain des radiations d’entreprises par rapport à la même période de l’année précédente, qui se traduit par une augmentation de 81 entreprises (4,91%) par rapport au 1er semestre 2018.
L’ONS a indiqué, en conclusion, que généralement, les entreprises se créent ou disparaissent à l’occasion de nouveaux programmes de restructurations, soit par fusion, par absorption, par liquidation juridique ou par cessation volontaire d’activité.