Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid a fait état lundi à Alger de l’adoption d’un nouveau protocole thérapeutique unifié en Algérie adapté au variant « Delta » du Coronavirus (Covid-19). « Nous avons un protocole thérapeutique complètement modifié. Et nous sommes instruits à l’effet de donner des directives à destination de l’ensemble de nos confrères dans tous les établissements de la santé afin d’adopter le même protocole thérapeutique, en sus d’autres orientations liées à l’opération de vaccination », a répondu le ministre à une question de l’APS, en marge de la campagne de vaccination organisée par le ministère de la Pêche et des Produits halieutiques. M. Benbouzid a en outre indiqué qu’il existait « un protocole thérapeutique modifié et adapté à la situation épidémiologique actuelle, dont la mise en œuvre sera entamée dans tous les hôpitaux du territoire national ». A ce propos, il a affirmé que l’instruction attendue « inclura la non obligation de faire les tests PCR, avant la vaccination car n’étant pas nécessaire », sachant que cette procédure obligatoire est en vigueur dans certaines wilayas, a-t-il dit. Par ailleurs, le ministre de la Santé a assuré que l’oxygène était disponible en quantités suffisantes au niveau des établissements hospitaliers, et que les indicateurs de dimanche dernier indiquaient « une baisse de la demande sur cette matière vitale ». Pr. Benbouzid a également précisé que « de nombreux cas infectés par le variant +Delta+ arrivent aux hôpitaux dans un état avancé dans lequel leur corps ne peut recevoir d’oxygène même si des appareils respiratoires sont placés pour eux, en raison du dommage causé aux poumons, ce qui amène, selon lui, les autorités sanitaires à fournir cette matière au profit des cas guérissables ». « Les décès enregistrés actuellement sont causés par l’agressivité du virus et non par le manque de l’oxygène. Cette matière est disponible et aide certains cas, mais elle n’est pas la seule solution pour tous les patients », a-t-il expliqué. Dans une déclaration à la presse, Pr Benbouzid a fait état de centaines de concentrateurs d’oxygène acquis par le Secteur et distribués sur l’ensemble du territoire national, annonçant la réception d’un lot de 3000 concentrateurs les 7 et 10 août courant. Sur la disponibilité des vaccins, le ministre de la Santé a affirmé que les doses actuellement en stock « suffisent pour couvrir la demande en attendant la réception ce jour même ou demain de plus de 8 millions de doses (Astra Zeneca, Sinovac, Sputnik) au titre du quota du mois d’août, en sus d’un autre lot de 5 millions de doses devant être réceptionné durant le mois de septembre prochain ». Le ministre a rappelé, par la même occasion, l’importance de la sensibilisation à l’impératif de se faire vacciner au regard de la situation face à laquelle se trouve le pays.