Une société pharmaceutique vietnamienne a commencé, jeudi, à Hanoï à tester son vaccin contre le coronavirus sur des volontaires, avec l’ambition de proposer un vaccin à prix abordable pour les pays en voie de développement. Baptisé Nanocovax, la vaccin du laboratoire Nanogen est l’un des quatre actuellement en cours de conception au Vietnam. Trois premiers volontaires ont reçu une injection jeudi et seront suivis pendant 72 heures à l’Université de médecine militaire du Vietnam. Nguyen Ngo Quang du ministère de la Santé a déclaré que 60 participants recevront le vaccin dans la première phase de l’essai. Selon le directeur de l’université, Do Quyet, le personnel médical a été bien préparé au cas où des participants devaient ressentir des effets secondaires. « Nous pensons tous que le Covid-19 est notre ennemi, alors nous nous préparons pour une bataille. Les travaux de l’essai clinique sont considérés comme des combats, ce qui signifie que nous devons nous préparer très soigneusement et que nous devons gagner » cette guerre, a-t-il déclaré aux journalistes. Le Vietnam a pour le moment réussi à combattre le virus, avec un peu plus de 1400 cas et 35 décès pour un pays d’environ 96 millions d’habitants. Selon une étude publiée mercredi, au moins un cinquième de la population mondiale risque de ne pas avoir accès à un vaccin avant 2022. Les pays riches – qui ne représentent que 14% de la population mondiale – ont pré-commandé un peu plus de la moitié des doses de vaccin qui devraient être produites par les 13 principaux labos l’année prochaine, selon des chercheurs de la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health.