Le gouvernement tunisien a approuvé, jeudi, un projet de loi fondamentale relative à la réglementation de l’état d’urgence sanitaire, au moment où la porte-parole officielle du ministère de la Santé, Nissaf Ben Alaya, considérait le système de santé de son pays comme “effondré” . D’après la présidence du gouvernement tunisien, un conseil des ministres a approuvé, lors d’une réunion tenue ce jeudi, présidée par le chef du gouvernement, Hichem Mechichi, un projet de loi portant sur l’instauration de l’état d’urgence sanitaire, en plus d’un certain nombre de projets. Le chef du gouvernement a souligné, à cette occasion, l’importance de la loi fondamentale relative à l’organisation de l’état d’urgence sanitaire pour encadrer le travail accompli par toutes les parties en cas de propagation des épidémies, en accélérant la mise en œuvre de mesures liées à la lutte contre la pandémie de COVID-19.