L’agence onusienne pour l’enfance, Unicef, lance un deuxième appel après celui de mars dernier pour la collecte de 1, 6 milliard de dollars pour soutenir sa réponse humanitaire en faveur des enfants touchés par la pandémie de Covid-19.
En mars dernier, l’Unicef a lancé un appel pour 651,6 millions de dollars. Sa nouvelle initiative pour rassembler des fonds, explique l’agence onusienne, est motivée par l’aggravation des conséquences socio-économiques de la maladie et les besoins croissants des familles, notamment celles qui souffrent de grande précarité.
« La pandémie est une crise sanitaire qui devient aussi une crise des droits de l’enfant », a déclaré la Directrice générale d’Unicef, Henrietta Fore. « Les écoles sont fermées, les parents sont sans emploi et les familles sont de plus en plus mises à rude épreuve. Alors que nous commençons à imaginer à quoi ressemblerait un monde post-Covid, ces fonds nous aideront à répondre à la crise, à nous remettre de ses conséquences et à protéger les enfants de ses répercussions », a-t-elle ajouté.
Selon une analyse de l’Unicef, quelque 77% des enfants de moins de 18 ans dans le monde, soit 1,8 milliard, vivent dans l’un des 132 pays où des restrictions de mouvement sont en vigueur sous une forme ou une autre en raison du Covid-19. Les accès aux soins sont eux aussi difficiles dans de très nombreux pays, « ce qui pourrait entraîner une augmentation significative de la mortalité infantile », selon un communiqué de l’agence onusienne. « Parallèlement, les répercussions sur la santé mentale et l’impact psychosocial des restrictions de mouvement, des fermetures d’écoles et de l’isolement qui s’ensuit sont susceptibles d’intensifier des niveaux de stress déjà élevés, en particulier pour les enfants vulnérables », lit-on dans le même communiqué.
« Nous avons vu ce que la pandémie fait aux pays dont les systèmes de santé sont développés et nous sommes préoccupés par ce qu’elle ferait aux pays dont les systèmes sont plus faibles et les ressources disponibles moins importantes », a encore déclaré la directrice générale de l’Unicef. Henrietta Fore a indiqué que l’agence concentre son action et sa réponse à la pandémie « sur les pays qui connaissent déjà des crises humanitaires ». L’action humanitaire concerne en particulier l’accès à la santé, la nourriture, l’eau, les moyens d’assainissement, l’éducation et la protection.
L’Unicef a jusqu’à présent reçu 215 millions de dollars pour soutenir sa riposte à la pandémie. Un financement supplémentaire l’aidera à tirer parti des résultats déjà obtenus, notamment : « Plus de 1,67 milliard de personnes ont reçu des messages de prévention Covid-19 sur le lavage des mains et l’hygiène en matière de toux et d’éternuements. Plus de 12 millions de personnes ont reçu des fournitures essentielles pour l’eau, l’assainissement et l’hygiène. » L’Unicef a également expédié « plus de 6,6 millions de gants, 1,3 million de masques chirurgicaux, 428 000 respirateurs N95, 291 000 blouses, 13 000 paires de lunettes de protection, 63 500 visières de protection, 200 concentrateurs d’oxygène et 34 500 tests de diagnostic pour Covid-19, afin d’aider 52 pays à faire face à la pandémie. Près de 80 millions d’enfants ont bénéficié d’un enseignement à distance ou à domicile et « plus de 10,9 millions d’enfants et de femmes ont reçu des soins de santé essentiels dans des établissements soutenus par l’Unicef ». n