Le Directeur Général de Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a demandé samedi un moratoire sur les injections de rappel anti-Covid-19, appelant les pays riches à surseoir à leur campagne de rappel vaccinal. Alors que certains pays s’apprêtent à fournir des injections de rappel, M. Tedros relève l’énorme inégalité entre les pays en matière d’accès au vaccins. Dix pays ont capté à eux seuls 75 % des vaccins produits au moment où des pays à faible revenu n’ont vacciné qu’environ 2 % de leur population. Le haut responsable de l’OMS a demandé un moratoire sur les injections de rappel, afin que les stocks puissent être orientés vers les pays qui connaissent des pics d’infection. « Le fossé entre les nantis et les démunis ne fera que s’élargir, si les fabricants et les dirigeants donnent la priorité aux rappels plutôt qu’à l’approvisionnement des pays à revenu faible ou intermédiaire », a-t-il déclaré. Pour le chef de l’OMS, « ‘l’injustice vaccinale est une honte pour toute l’humanité ». Il a fait savoir que les efforts internationaux visant à ralentir la progression de la pandémie « ont été entravés par la nature particulièrement virulente, du variant Delta qui a entraîné des hospitalisations et des décès dans les régions où les niveaux de vaccination sont faibles et les mesures de santé publique limitées ». Selon Tedros Adhanom, il existe des solutions pour relever le défi, citant en cela le plan stratégique de préparation et de réponse. Cependant, ce plan a besoin de toute urgence d’un milliard de dollars de financement supplémentaire.. Aussi, un appel de 7,7 milliards de dollars a été lancé pour intensifier l’initiative ACT-Accelerator, qui fournit des tests, des traitements, des vaccins et des équipements de protection pour les agents de santé, ainsi qu’une recherche et un développement accrus pour la prochaine génération d’outils de santé.