Le ministre iranien de la Santé, Saïd Namaki, a annoncé lundi qu’un vaccin iranien contre la Covid-19 allait être utilisé pour faire face à l’urgence de la situation sanitaire. L’utilisation d’urgence du vaccin COVIran Barakat, financé par la Fondation Barakat, a été autorisée, a déclaré M. Namaki lors d’une conférence dans la ville d’Arak (centre). Le COVIran a passé trois phases d’essais cliniques, dont la dernière a impliqué 20.000 habitants des villes de Téhéran, Bouchehr, Chiraz, Karaj, Machhad et Ispahan, a rapporté l’agence de presse Tasnim. En outre, un autre vaccin développé conjointement par Cuba et l’Institut Pasteur d’Iran sera autorisé la semaine prochaine, a indiqué M. Namaki cité par Tasnim. L’Iran a déjà administré des vaccins contre la Covid-19 en provenance de Russie, d’Inde, de Chine et de Corée du Sud à 4.354.445 personnes dans le pays.