Les masques de protection peuvent être vendus dans les espaces commerciaux sans aucune autorisation préalable des services du ministère du Commerce pour permettre aux citoyens de se procurer plus facilement cet équipement de protection contre le coronavirus, indique samedi un communiqué du ministère. « Le ministère du Commerce porte à la connaissance de l’ensemble des commerçants, quelles que soient leurs activités, que les masques de protection peuvent être vendus dans leurs espaces commerciaux ainsi qu’en grandes surfaces sans aucune autorisation préalable des services du ministère », précise le communiqué publié sur la page Facebook du ministère. Cette mesure, qui s’inscrit dans le cadre des efforts du Gouvernement dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19, vise à assurer la disponibilité de cet équipement de protection individuelle pour permettre aux citoyens de se le procurer plus facilement et alléger la pression sur les pharmacies, selon la même source. L’Algérie, comme plusieurs pays dans le monde, enregistre de nouveaux cas de Covid-19. Vendredi, 631 nouveaux cas confirmés de coronavirus et 13 décès ont été enregistrés. Lors du point de presse quotidien consacré à l’évolution de la pandémie de Covid-19, le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus, Dr Djamel Fourar, a affirmé que la situation épidémiologique actuelle exigeait de tout citoyen davantage de vigilance et le respect des gestes barrières et de la distanciation physique, rappelant l’obligation du respect du confinement et du port du masque.