Le Zimbabwe a reçu lundi un premier lot de 200.000 vaccins contre le Covid-19, un don du fabricant chinois Sinopharm, selon les médias. Les vaccins ont voyagé à bord du Boeing 767 d’Air Zimbabwe. « Nous n’oublierons pas qu’en situation de besoin, la Chine a réagi rapidement », a déclaré à l’aéroport le vice-président zimbabwéen Constantino Chiwenga, saluant un don « opportun » et « une nouvelle preuve du long lien d’amitié et de solidarité » entre les deux pays. Les vaccins devront encore être vérifiés par l’autorité locale de contrôle des médicaments avant de pouvoir être administrés. Le Zimbabwe est le premier pays d’Afrique australe à recevoir le vaccin chinois contre le Covid-19. « Le mois prochain, nous allons acquérir 600.000 doses supplémentaires auprès de la Chine et le programme se poursuivra jusqu’à atteindre l’objectif de 1,8 million de doses », a déclaré le ministre des Finances Mthuli Ncube aussi présent à l’aéroport. Le gouvernement est en négociations avec d’autres laboratoires et notamment le fabricant du vaccin russe Spoutnik V. Le Zimbabwe a pour objectif de vacciner 10 millions de personnes, soit environ deux tiers de la population, pour atteindre l’immunité collective. Le pays a prévu un budget de 100 millions de dollars pour la vaccination, qui sera gratuite dans le pays. Le Zimbabwe compte plus de 35.000 cas d’infection au coronavirus et 1.400 décès. Touché par une seconde vague de la pandémie plus violente que la première, le pays a imposé un nouveau confinement le mois dernier, avec un couvre-feu sanitaire entre 18H00 à 06H00 du matin.