Des projets de vaccins produisant une réponse immunitaire «encourageante» contre le Covid-19 sont entrés en lice à travers le monde, au moment où des pays pensent pourvoir entamer incessamment la production après les essais cliniques concluants. Sur des dizaines de candidats-vaccins, deux sont jugés concluants – l’un britannique, l’autre chinois. Ces projets de vaccin génèrent « une forte réponse immunitaire « et sont bien tolérés. Le premier mené à Wuhan (Chine) par des chercheurs de plusieurs organismes, a entraîné cette double réponse immunitaire contre le coronavirus chez la plupart des participants, selon un essai distinct portant sur environ 500 personnes. Le second, développé par l’université d’Oxford a généré la production de deux types de réponses immunitaires, dans un essai clinique sur plus de 1.000 patients. Ce qui est encourageant, selon des spécialistes, est le fait qu’aucun des deux essais n’a enregistré d’effet indésirable grave. Maux de tête, fièvre, fatigue et une douleur au point d’injection du vaccin ont été les effets secondaires les plus observés. Vingt-huit jours après l’injection du candidat-vaccin, plus de 90 % des participants à l’essai britannique présentaient des anticorps neutralisants dans le sang, environ 85 % dans l’essai chinois. Ces essais cliniques sont encore dans une phase préliminaire, et leur efficacité devra être établie dans un essai de phase 3, sur un nombre de participants plus important, avant d’envisager leur commercialisation à grande échelle. Pour ces besoins, le gouvernement britannique a ouvert un registre à destinations des volontaires qui voudraient participer aux essais, espérant rassembler d’ici octobre 500.000 participants potentiels. Sévèrement critiqué pour sa gestion de la crise, qui a fait plus de 45.000 morts au Royaume-Uni, le gouvernement britannique avait annoncé au mois d’avril la mise en place d’une «task force» pour accélérer les efforts pour développer et produire un vaccin. D’autres essais cliniques sont également sur la bonne voie à travers nombre de pays qui affichent l’espoir de disposer, d’ici quelques mois, d’un vaccin efficace.