Plus de 16.000 enquêtes épidémiologiques, visant à déterminer les foyers de contamination par la Covid-19, ont été réalisées par les services préventifs de la wilaya de Blida, depuis la déclaration de la pandémie du nouveau coronavirus, début mars dernier, rapporte l’APS, ce mercredi, en citant le directeur local de la santé. « Les 24 équipes de la wilaya en charge d’engager une enquête épidémiologique, dés la confirmation de chaque cas d’atteinte par le nouveau coronavirus, depuis la déclaration de la pandémie, ont réalisé, à ce jour 16.422 enquêtes auprès des familles et personnes ayant été en contact avec chaque cas confirmé », a indiqué, à l’agence de presse publique, Mohamed Djemai. Selon les résultats de ces enquêtes, la commune du grand Blida a enregistré le plus grand nombre de cas d’atteintes, suivie par Ouled Aich, et Beni Merad, puis Mouzaia à l’ouest et Boufraik au nord, a- t-il détaillé. « Les communes situées en zones montagneuses, dont Souhane, Chréa et Djebabra n’ont enregistré aucun cas confirmé de Covid-19, exception faite de cas isolés déclarés dans les localités d’Oued Djer et Ain Romana, à l’ouest », a, encore, précisé le même responsable. « Près de 65% des cas de contamination par la Covid-19 accueillis au niveau des services hospitaliers de la wilaya, depuis la déclaration de la pandémie, ont eu lieu dans le milieu familial et géographique des malades », selon les mêmes enquêtes épidémiologiques. Toujours selon M. Djemai, « le pic épidémique a été atteint dans la wilaya, entre le 25 mars et le 15 avril derniers, avec 587 cas de contamination accueillis, au niveau des hôpitaux, disposant d’une capacité d’accueil de 600 lits », a-t-il ajouté. Soulignant que la décision de confinement total imposée à la wilaya, pour une durée d’un mois « a donné de bons résultats sur le terrain, au vue de l’application des mesures de prévention par une majorité des habitants de la wilaya ». Il a cité pour preuve un « recul sensible des cas accueillis au niveau des hôpitaux, durant la période allant du 17 au 23 mai dernier, à 198 cas, en plus de 10 cas seulement en réanimation », a-t-il fait savoir. Néanmoins, les cas « sont repartis à la hausse durant la 2eme semaine du mois de mai écoulé », a-t-il déploré, « avant de se stabiliser dernièrement ». Selon M. Djemai, un taux de 62% des malades atteints par la Covid-19, enregistrés depuis la déclaration de cette pandémie, sont des personnes souffrant de maladies chroniques, et dépassant 65 ans, au moment ou les personnes affluant vers les hôpitaux, actuellement, relèvent de la catégorie d’âge entre 35 à 60 ans. A noter que le wali de Blida, Kamel Nouisser avait assuré dans une déclaration précédente que la wilaya « dispose de tout les moyens matériels, dont les établissements hospitaliers, les équipements médicaux et les staffs médicaux nécessaires pour garantir une prise en charge idoine des malades atteints par le nouveau coronavirus ».