Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire, Kamal Beldjoud, a ordonné dimanche aux walis de mobiliser tous les moyens matériels et humains pour accélérer la cadence de vaccination à travers l’ensemble des wilayas du pays, a indiqué un communiqué du ministère. « Dans le cadre des réunions périodiques de coordination et en application des conclusions de la réunion du président de la République sur l’évolution de la situation épidémiologique liée au Covid-19, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire a présidé, dimanche, une réunion en visioconférence avec les walis consacrée à l’examen des mesures à prendre pour faire face à la propagation de l’épidémie. Il a, dans ce cadre, appelé à la mobilisation de tous les moyens matériels et humains pour l’accélération du rythme de vaccination, et ce, par l’augmentation des points de vaccination dans toutes les wilayas du pays », a précisé la même source. Le ministre a insisté sur « la nécessité d’intensifier la vaccination au profit des citoyens au niveau des structures de proximité comme les mosquées, les grands espaces commerciaux et les places publiques, mais aussi sur le lieu de travail, en accompagnant ces efforts par des campagnes de sensibilisation à travers tous les médias avec la participation de la société civile dans le but de convaincre les citoyens de l’importance de se faire vacciner pour préserver leur santé et rompre la chaîne de transmission du coronavirus ». M. Beldjoud a également souligné l’impératif de « réactiver toutes les mesures de prévention prises auparavant comme le port du masque, la distanciation physique et la généralisation de l’usage des solutions hydroalcooliques », précisant que « les agents publics habilités veilleront au strict respect de ces mesures, des sanctions étant prévues contre les contrevenants ». Il a, par ailleurs, mis l’accent sur la nécessité d’un suivi permanent de l’évolution de la situation épidémiologique au niveau local, du renforcement des moyens de prise en charge des cas enregistrés et d’une exploitation optimale des capacités d’accueil des malades », a conclu le communiqué.