La chambre correctionnelle près la Cour de

Tipasa a décidé, lundi, le report au 27 septembre prochain, du procès en

appel de Karim Tabbou, condamné en première instance à une peine d’une

année de prison avec sursis pour « atteinte au moral de l’armée ».

La chambre correctionnelle a reporté la deuxième audience de ce procès en

appel, après la première audience programmée le 19 avril dernier suite à un

appel interjeté par la Défense de l’accusé.

Le Parquet et la Défense de l’accusé, Karim Tabbou, ont fait appel du

jugement rendu le 7 décembre dernier par le Tribunal de première instance

de Koléa.

Le Tribunal de Koléa avait condamné le président du parti de l’Union

démocratique et sociale (UDS) (non agréé), Karim Tabbou, poursuivi pour

« atteinte au moral de l’armée », à un (1) an de prison avec sursis assorti

d’une amende de 100.000 Da.

Suite aux délibérations dans cette affaire dont les faits remontent au

mois de mai 2019, la même juridiction a décidé de renoncer au chef

d’accusation d' »atteinte à l’unité du territoire national » retenu contre

Karim Tabbou.

Le procureur de la République prés le Tribunal de Koléa avait requis une

peine de trois ans de prison ferme contre Karim Tabbou, assortie d’une

amende de 100.000 DA, considérant que les déclarations de l’accusé, en mai

2019, « destinées à l’opinion publique nationale, étaient dangereuses dans

un contexte politique sensible que traversait l’Algérie ».