Le tribunal criminel près la Cour d’Alger a décidé, mercredi, le report du procès des accusés dans l’affaire des attentats ayant ciblé en 2017, le Palais du Gouvernement et le siège de la Police à Bab Ezzouar (Alger), à la prochaine session pénale, en raison de l’absence de la défense des accusés. Pour rappel, six (06) accusés arrêtés sur 16, ayant été condamnés à la peine capitale, sont poursuivis dans cette affaire dont le pourvoi en cassation des jugements prononcés à leur encontre a été accepté par la Cour suprême. Les inculpés sont poursuivis pour « appartenance à un groupe terroriste dont le but est de semer l’effroi au sein de la population et de créer un climat d’insécurité et homicide volontaire avec préméditation et usage d’explosifs  »