La Cour d’Alger a condamné, dimanche, l’ancienne ministre de la Culture, Khalida Toumi, poursuivie pour corruption, à une peine de 4 ans de prison, dont 2 ans et demi ferme.

Une peine de 2 ans de prison ferme a été prononcée, par la même juridiction, à l’encontre du président du commissariat chargé des festivals, Abdelhamid Benblidia. Le procureur général près la Cour d’Alger avait requis, lors du procès, une peine de cinq (5) ans de prison ferme contre, Khalida Toumi, et Abdelhamid Benblidia, poursuivis pour “abus de fonction, octroi d’indus avantages et dilapidation de deniers publics”, notamment lors de manifestations culturelles organisées lorsque Khalida Toumi était à la tête du secteur de la culture.

En juillet dernier, la Cour d’Alger avait condamné à quatre (4) ans de prison ferme Khalida Toumi, poursuivie dans le cadre de cette affaire.