Favori sur le papier, le Bayern Munich essayera de décrocher son 6e trophée de la saison. Ça sera à l’occasion de la finale de la Coupe du Mondes des clubs FIFA 2020 qui le mettra aux prises avec les Tigers UNAL (Mexique). Le vainqueur succèdera à Liverpool au palmarès du tournoi abrité par le Qatar (1er – 11 février).

Par Mohamed Touileb
Cela peut sembler être une formalité pour les Bavarois qui paraissent prédestinés à décrocher leur 2e Coupe du Monde des clubs FIFA après celle gagnée en 2013. Pour cela, ils devront se débarrasser des Tigers UNAL. Les Mexicains ont déjà réussi l’exploit de sortir les Brésiliens de Palmeiras (0-1) en demi-finale du tournoi après avoir éliminé Ulsan Hyundai (2-1) en quarts. Il ne faudra, par conséquent, pas les sous-estimer.
Gignac – Lewandowski : duel de goaleadors
Pour la première fois, un vainqueur de la Ligue des Champions de la zone CONCACAF se retrouve à ce stade de la compétition. Et la formation de Nuevo León peut remercier son buteur historique André-Pierre Gignac qui a marqué les trois réalisations de son équipe dans ce tournoi. L’homme qui a fait mouche à 147 reprises depuis qu’il a rejoint le Mexique en 2015 en provenance de l’Olympique Marseille dans un transfert complètement inattendu sera la principale menace pour la défense munichoise. Dans le camp adverse, il y a un autre attaquant létal. Il s’agit de Robert Lewandowski qui a, lui aussi, montré la voie aux champions d’Europe pour rallier l’étape ultime du « Mundialito ». Le Polonais, baroudeur providentiel de l’écurie allemande, a claqué un doublé contre Al-Ahly (2-0) en demie. L’artificier du team de la Bavière ne cache pas son ambition de triompher ce soir : « notre objectif et de gagner notre sixième titre. On sait ce que cela nous donnera une place spéciale dans l’histoire du football. On a une chance de réaliser cela », a-t-il lâché.
Imiter le Barça de 2009
Le meilleur joueur UEFA 2020 a aussi parlé de l’adversaire du jour estimant que « l’essentiel c’est qu’on joue à notre niveau habituel. J’ai pu voir quelques extraits de la demi-finale des Tigers contre Palmeiras. On commencera cette rencontre avec la détermination de s’imposer.» Le sigle de Monterrey est donc averti. Le représentant européen dans cette épreuve compte bien confirmer la suprématie du Vieux-Continent.
En effet, 12 des 13 dernières éditions ont vu le détenteur de la C1 européenne être sacré. Seul le SC Corinthians en 2012 a pu coiffer Chelsea en finale au Japon. Au classement des couronnements par zone après 16 séquences, l’UEFA arrive en première position avec 12 titres suivie par la CONMEBOL (4). L’AFC et la CAF n’ont jamais vu leurs ambassadeurs consacrés même s’ils ont disputé 2 finales chacun. Pour sa part, la CONCACAF a dû attendre cette cuvée pour placer une équipe en finale contre 0 pour l’OFC (Océanie).
Pour ce qui est du ranking des clubs vainqueurs, le Real Madrid a soulevé cette coupe à 4 reprises (2014, 2016, 02017 et 2018) contre 3 pour le FC Barcelone (2009, 2011 et 2015), unique club à avoir signé un sextuplé en 2009, et 2 pour les Corinthians (2000 et 2012). Pour clore on notera que plus tôt dans l’après-midi d’aujourd’hui (16h), Al-Ahly SC (Egypte) et Palmeiras (Brésil) animeront la petite finale. n