Après s’être défait d’Al-Duhail SC (0-1), représentant du pays hôte, en quart de finale de la Coupe du Monde des clubs FIFA 2020 abritée par le Qatar (1er –11 février), Al-Ahly SC (Egypte) essayera de valider son billet pour la finale du tournoi. Pour cela, il faudra se défaire du redoutable Bayern Munich, détenteur de la Ligue des Champions UEFA. Auparavant, deux clubs africains ont pu atteindre la dernière étape du « Mundialito ». Il s’agit du TP Mazembe (RD Congo) en 2010 et le Raja Casablanca (Maroc) en 2013.

L’affiche peut paraître déséquilibrée tant les représentants de la CAF n’ont jamais fait réellement le poids devant ceux de l’UEFA. Mais tout peut arriver dans un match de football. Surtout quand c’est l’un des clubs les plus huppées d’Afrique qui sera dans l’arène. Al-Ahly, avec un palmarès inégalable de 9 Ligue des Champions continentales (record), 4 Coupes d’Afrique des vainqueurs de coupes (record) et 6 Supercoupes CAF (record), peut présenter le profil le plus « menaçant » pour un adversaire européen.

Le doute des Bavarois
Toutefois, en face, il y aura des Bavarois qui ont laissé une très grosse impression lors de la dernière édition de C1 en Europe avec, bien évidemment, ce score de 8 buts à 2 infligé au FC Barcelone de Lionel Messi. Quand les Munichois sont au top de leur forme, ils peuvent devenir une broyeuse pour n’importe quel vis-à-vis. Fort heureusement pour les Egyptiens, les coéquipiers de Robert Lewandowski, qui tentera d’intégrer la liste des buteurs historiques de l’épreuve qu’ouvre Baghdad Bounedjah avec 3 buts et domine Cristiano Ronaldo (7 unités), ne carburent pas au régime horrifiant d’il y a quelques mois. En effet, depuis quelques semaines, les poulains de Hans-Dieter Flick ne jouent plus trop au football huilé auquel ils nous avaient habitués. Certes, depuis le 27 septembre 2020, ils n’ont concédé que 2 revers en 27 rencontres (21 victoires et 4 nuls). Mais il s’avère que l’une des deux défaites était sur un match couperet puisqu’ils ont été sortis de la Coupe d’Allemagne (DFB Pokal) par le Holstein Kiel (D2) en s’inclinant aux tirs au but (6-5) après avoir été contraints au nul (2-2). Par la suite, les leaders de la Bundesliga ont repris le chemin des succès en alignant 5 victoires de rang. La dernière était vendredi écoulé. Et elle était poussive contre le Herta Berlin (0-1) qui lutte, il faut le souligner, pour le maintien.

« Rien à perdre »
Au-delà de ces statistiques, l’approche des Cairotes pour ce rendez-vous sera basée sur le « tout bénef » si l’on se réfère aux propos de l’entraîneur Pitso Mosimane. Le technicien Sud-africain a déclaré que « contre le Bayern Munich, nous serons là pour nous amuser, prendre du plaisir. Je veux dire, qu’attendez-vous sincèrement de nous contre le Bayern ? Nous n’avons rien à perdre ! Mais tout à gagner. C’est une grande équipe. Une équipe qui a battu le FC Barcelone 8-2. Qui sommes-nous à côté d’elle ? Nous serons juste là pour prendre du plaisir. » Sans doute une manière pour lui d’évacuer la pression et faire en sorte que ses protégés ne soient pas plombés par l’enjeu contre des Allemands qui ont tout d’injouables sur papier. Al-Ahly SC a déjà brisé la malédiction des Africains en étant le premier club de la CAF à atteindre le carré d’as depuis 2013. Parviendra-t-il à enrailler la machine allemande? C’est ce qu’on saura ce soir à l’issue de cette empoignade qui se tiendra au stade Ahmed-ben-Ali (Al Rayyan) dans lequel Yacine Brahimi a l’habitude de jouer avec son club.