Ça va envoyer ! Après les terribles désillusions vécues par le Portugal (défaite 2-1 face à la Serbie) et l’Italie (0-0 contre l’Irlande du Nord), les barrages pour la Coupe du Monde 2022 s’annoncent explosifs ! À l’heure actuelle, on connaît dix des douze nations qualifiées pour ces barrages : l’Italie, le Portugal, la Suède, le Pays de Galles, la République tchèque, l’Écosse, la Pologne, l’Autriche, la Russie et la Macédoine du Nord. Et ce n’est pas tout ! En effet, à ces dix noms vont s’ajouter ceux de la Finlande ou de l’Ukraine (deux formations présentes dans le groupe de la France). Ensuite, ce sera un des trois pays du groupe G : la Turquie, les Pays-Bas ou la Norvège. Autant dire, du lourd. Pour rappel, ces douze noms sont les dix meilleurs deuxièmes de chaque poule de ces éliminatoires et les deux meilleurs vainqueurs de groupes de la dernière Ligue des Nations (Autriche et République tchèque).

Un format inédit
Et si l’excitation est à son maximum, c’est parce que le format de ces barrages a complètement changé. Fini le match aller-retour classique. Sur ces 12 participants, seulement 3 pourront s’envoler vers le Qatar ! Plusieurs gros bras vont donc tomber. Le tirage au sort des barrages aura lieu le 26 novembre prochain à Zurich. La suite ? Ces douze formations seront réparties en trois voies. Il y aura donc six demi-finales, qui se joueront les 24 et 25 mars, et trois finales, prévues les 28 ou 29 mars. Les vainqueurs de ces finales seront qualifiés pour le Mondial. Têtes de série dans ces barrages, l’Italie et le Portugal, par exemple, sont assurés de ne pas se rencontrer lors des demi-finales. En effet, les six têtes de série seront réparties dans chacune des six demi-finales et affronteront une des six équipes non têtes de série. En revanche, cette protection saute pour les finales. Le vainqueur de la demi-finale 1 affrontera celui de la 2, le gagnant de la numéro 3 sera opposé à celui de la 4 et ainsi de suite. En clair, si l’Italie joue la demi-finale 1 et que le Portugal joue la 2, les deux derniers champions d’Europe s’affronteront en finale s’ils se qualifient. Et vu tous les poids lourds engagés dans ces barrages, en attendant peut-être les Pays-Bas ou la Turquie, vous aurez compris pourquoi il va y avoir des étincelles !