Le club algérien le plus titré en Afrique (7 distinctions) entame, cet après-midi (15h30) au Niger, sa campagne continentale en Coupe de la Confédération CAF. La JS Kabylie sera en appel à Niamey pour donner la réplique à l’US Gendarmerie Nationale. Un duel comptant pour le 2e tour qui s’annonce compliqué pour les « Canaris » surtout qu’ils n’ont pas montré de véritables certitudes depuis l’entame de la saison.

Deux buts marqués seulement en 4 rencontres en Ligue 1 pour 5 points glanés, les Tizi-Ouzéens paraissent fébriles et sans repères footballistiques. D’ailleurs, c’était le premier sociétaire du palier footballistique suprême du pays à remercier son entraîneur Aymen Zelfani pour faire venir Youcef Bouzidi, ancien de la maison.

La « victoire ou le nul » en objectif
Avant ce voyage en terre nigérienne, les « Lions du Djurdjura » étaient partie l’emporter chez l’ASO Chlef (0-2). Un succès qui a fait oublier ce lourd revers (0-3) infligé par le CR Belouizdad à domicile au terme d’une prestation désastreuse qui a révélé beaucoup de carences tactiques chez les camarades de Juba Oukaci. «Nous devons croire en les capacités de nos joueurs après la lourde défaite face au CR Belouizdad qu’on peut désormais qualifier de faux pas. Ils ont livré une belle prestation à Chlef, le moral est au beau fixe, j’espère qu’on enchaînera avec d’autres résultats positifs, à commencer par ce duel décisif qui nous attend à Niamey», avait indiqué Abdelwahab Tizarouine coach adjoint chez la formation phare de la Kabylie. En tout cas, depuis samedi, les poulains de Youcef Bouzidi sont à Niamey. « Le voyage s’est déroulé dans de bonnes conditions et on est satisfaits des conditions d’hébergement. Les joueurs sont déterminés à réaliser un bon résultat. On vise la victoire ou un match nul pour aborder le match retour en toute sérénité. Personnellement, je suis optimiste pour un bon résultat », a déclaré Kamel Abdeslam, Directeur Sportif.

La défense devra résister
Pour ce premier acte, la mission ne s’annonce pas de tout repos dans des conditions climatiques assez pesantes à Niamey avec un mercure qui dépasse les 30 degrés en cette période de l’année. Les organismes seront mis à rude épreuve et le 4e de la dernière édition du championnat d’Algérie, qui a eu son sésame pour l’épreuve de la CAF sur une décision du Bureau fédérale de la FAF après annulation de la Coupe nationale, devra répondre présent. Avec une ligne offensive qui peine à s’exprimer en ce début d’exercice, c’est la défense qui sera appelée à être solide pour laisser les chances de qualification intactes avant la seconde manche prévue le 05 janvier à venir au stade 1er novembre 1954 (Tizi-Ouzou). In fine, notons que la CAF a désigné une équipe arbitrale du Nigéria pour cette explication. Adebimpe sera au sifflet. Il sera assisté par ses compatriotes Olaide et Ogwu alors que Basheer sera le 4e arbitre. n