Qualifiée, dans la douleur, aux 16es de finale «bis» de la Coupe de la Confédération CAF le 18 mars dernier, l’USM Alger aura un dernier écueil à passer pour rallier la phase de poules. En déplacement au Nigeria pour défier le Plateau United FC, qu’ils affrontent cet après-midi (15h00), les Usmistes espèrent ramener un bon résultat afin d’augmenter les chances de composter le précieux ticket et être dans le «Top 16».

Ce mois d’avril sera crucial pour les «Rouge et Noir». Distancés dans la course au titre et éliminés de la Coupe d’Algérie, ils n’ont pas d’autre choix que de se maintenir en vie dans cette épreuve continentale afin de limiter la désillusion d’une saison qu’ils vont terminer bredouilles sur le plan national.
Les «gars de Soustara» savent que ce voyage en terre nigérian est un tournant dans cette exercice. Peu rassurants dans leur antre d’Omar Hamadi (Bologhine), les Algérois étaient passés tout proche de l’élimination lors du tour précédent contre les Congolais du Mamniema Union. Pourtant, ils avaient réussi à tenir leur adversaire en échec (2/2) à l’ «aller» avant de jouer avec le feu lors de l’ «acte II» à Alger et se contenter d’un inquiétant nul (1/1).
On parle ici d’une équipe qui n’a remporté que deux de ses huit dernières sorties toutes compétitions réunies. Elle reste notamment sur un revers en championnat contre le CR Belouizdad, l’autre représentant Dz dans ce tournoi et qui jouera demain l’ASEC Mimosas (Côte d’Ivoire).
La défaite du derby digérée
Les joueurs affirment s’en être remis et qu’ils sont concentrés sur cette rencontre africaine. «La défaite contre le CRB nous a fait mal mais la page nous l’avons tournée. Nous savons que le plus important reste à venir. Nous nous sommes remis au travail en appliquant à la lettre le programme du coach. Nous avons une grosse envie de bien faire puisque c’est aussi la seule façon de nous racheter auprès de nos supporters et nous ferons ce qu’il faut pour leur rendre le sourire», assure l’arrière-gauche Redouane Cherifi indiquant que la partie d’aujourd’hui est «comme toutes les autres, ça sera une rencontre certainement difficile à négocier mais nous n’avons pas d’autre choix que de la remporter si nous voulons prendre une option et nous mettre à l’abri en attendant de valider notre billet pour le prochain tour lors de la seconde manche à Alger.»

Les Nigérians intraitables à domicile !

En face, Plateau United est en meilleure forme au niveau local. Après 13 rencontres dans le championnat du Nigéria, il occupe la 5e place avec 21 unités et séparé par 5 longueurs du leader Lobi Stars. Fait important à souligner : les coéquipiers de King Osanga, qui ont été sortis de la Champions League par l’Etoile Sportive du Sahel (Tunisie) pour être reversé en C3, ont deux matchs en retard et peuvent prétendre à chiper le leadership. Toutefois, notons qu’ils ont traversé un sal mois de mars avec l’élimination de la LDC et les trois défaites de rang en championnat contre le Niger Tornadoes (1/0), Go Round (1/0) et l’Ifeanyi Uba (3/0). Toutes ont été concédées à l’extérieur. Devant son public, la formation qui a une moyenne d’âge de 25 ans a gagné tous ses matchs (7 sur 7). Méfiance donc.
C’est un adversaire de qualité que l’«Ittihad» aura pour ce tour de la compétition. C’est pour dire que la mission des «Usmistes» s’annonce des plus délicates. L’entraîneur, Miloud Hamdi, qui quittera la barre technique à l’issue de l’exercice en cours pour laisser place au Marocain Badou Zaki, devra trouver les mots et la formule pour permettre à ses poulains de prolonger l’aventure. «On n’ira pas à Lagos pour limiter les dégâts mais plutôt avec l’ambition de gagner. Les joueurs sont motivés et je crois que tous les moyens sont réunis pour réaliser l’exploit, ce qui va nous permettre de prendre une sérieuse option pour la qualification pour la phase des poules de la coupe de la CAF, en dépit de la difficulté de la mission», a t-il défié, mercredi, avant de s’envoler vers les lieux e la bataille footballistique.
Pour clore, il est utile de rappeler que le match «retour» se tiendra le 17 du mois en cours au stade 5 juillet 1962 comme le veut la coutume. A moins que les «Unionistes» décident de se produire à Bologhine. Cela dépendra certainement de leur posture à l’issue de la première manche cet après-midi.