Le CR Belouizdad sera, cet après-midi (14h00 locales, 15h00 algériennes), en appel chez l’ASEC Mimosas à Abidjan, pour le compte des 16es de finale bis « aller » de la Coupe de la Confédération CAF.

En terre ivoirienne, les Belcourtois ont déjà été traumatisés en début du nouveau millénaire par les Abidjanais. Le club de Laâquiba garde un mauvais souvenir de son dernier duel avec la formation de l’ASEC. En octobre 2001, le CRB, dirigé à l’époque par Nour Benzekri, s’était fait humilier à Abidjan sur le score sans appel de 7 à 0, en phase de poules de la Ligue des champions. La formation de la banlieue d’Alger est toujours « trolée » pour cette gifle. Cette fois, les héritiers d’Arafat Mezouar sont devant une opportunité inouïe pour faire tourner définitivement une des pages noires du sigle. Dix-sept ans plus tard, les joueurs de l’entraîneur marocain Rachid Taoussi veulent laver l’affront subi par l’équipe en essayant de revenir avec un bon résultat, de quoi leur permettre d’aborder la seconde manche, prévue le mardi 17 avril au stade 20-Août-1955 (17h00), avec plus de sérénité.

Taoussi confiant
« Ce match, on doit le jouer avec beaucoup d’envie si on veut vraiment espérer se qualifier », a insisté Taoussi, qui devra se passer des services de pas moins de quatre joueurs, et non des moindres : Belaïli (problème de service national), Khoudi (qui va convoler en justes noces), Draoui et Heriat (suspendus). Le successeur d’Ivica Todorov reconnaît qu’ «on est confrontés à plusieurs problèmes. En plus du climat, on a à gérer le problème des absences. J’ai déjà évoqué ça avec mes joueurs et je leur ai dit que j’ai confiance en tout le monde » mais il assure que « Ceux qui sont là sont parfaitement en mesure de relever le défi. Ensemble, on saura surmonter toutes les difficultés car si on veut aller loin dans cette compétition, on doit montrer une grande capacité d’adaptation. Sans ça, on n’a rien à faire dans cette compétition. Mais bon, après deux déplacements, je peux dire que mes joueurs ont montré de bonnes choses. Je suis donc optimiste»,» La rencontre sera dirigée par l’arbitre zambien Janny Sikazwe, assisté de son compatriote Jerson Emiliano Dos Santos et du Sud-Africain Zakhele Thusi Siwela.