Pour la JS Kabylie, qui a battu Coton Sport (1-2) lors de la demi-finale « aller » de la Coupe de la Confédération CAF à Yaoundé, le ticket pour la finale est déjà imprimé. Il ne reste qu’à le poinçonner. Ça sera ce soir (20h) à l’occasion du match retour prévu au stade 05 Juillet 1962 (Alger). Sauf cataclysme, les « Canaris » animeront la finale du tournoi de l’épreuve le 10 juillet prochain au Bénin. Et ça sera face au vainqueur de l’autre demie, qui se joue à la même heure, entre Pyramids FC (Egypte) et Raja Casablanca (Maroc).

Par Mohamed Touileb
Trois matchs pour trois victoires face à son adversaire du jour, la JS Kabylie est clairement favorite pour terminer le boulot et s’offrir sa 7e finale continentale. Et pour ce qui est de l’équipe qu’il voudra affronter lors de l’explication ultime, Cherif Mellal, président des « Lions du Djurdjura » a reconnu avoir une préférence.

Le Raja souhaité pour la finale
«Je ne choisis pas mon adversaire, mais ma préférence va pour le Raja de Casablanca. On veut tomber sur le Raja de Casablanca en finale, car c’est une équipe qu’on connaît déjà. Les Rajaouis nous connaissent aussi puisqu’on s’est affrontés la saison dernière. On est confiants, le match se jouera sur un terrain neutre et avec cette dynamique, les joueurs peuvent relever le défi », a indiqué le chairman dans une déclaration accordée à la Radio Chaîne III.
Avant cela, les coéquipiers de Walid Bencherifa devront terminer le boulot contre les Camerounais. Pour cela, il faudra prendre le match très au sérieux. Mellal sait que le chemin est fait « à 90% » mais dit s’attendre « à ce que le match soit difficile. Il faut qu’on le prenne très au sérieux, car le Coton Sport fera tout pour repartir avec la qualification. On doit donc se méfier de cette équipe.»
19 ans d’attente pour jouer une finale africaine
La formation de Garoua jouera son va-tout ce soir dans cette épreuve pour empêcher les Algériens de mettre fin à une attente de 19 ans sans jouer de finale dans une compétition interclubs CAF. Il faut remonter en 2002, c’était du temps où le regretté Mohand-Chérif Hannachi pilotait le club, pour trouver les traces d’une finale en Afrique. Les camarades de Brahim Zafour à l’époque venait de signer un triplé historique dans cette même Coupe de la CAF dans son ancienne formule.
Cette saison, la JSK joue sur trois tableaux. Elle aura une éventuelle finale dans la Coupe de la Confédération ainsi que la Coupe de la Ligue algérienne à disputer face au NC Magra. Il y a aussi une place sur le podium du championnat à aller chercher pour que l’exercice 2020-2021 soit abouti.
Cependant, il faudra prendre les rencontres une par une et ne pas se disperser. Pour l’instant, les protégés de Denis Lavagne sont réglés sur l’heure africaine et il y a l’Algérie qui est derrière son unique représentant toujours en lice dans cette campagne. n