Battu à l’aller 1 but à 0 à Abidjan par l’ASEC Mimosa, le CR Belouizdad n’a pas pu refaire son retard, hier, lors de la seconde manche des 16es de finale bis de la Coupe de la Confédération CAF.

Les Belcourtois, qui ont tout donné sans pouvoir trouver la faille, se sont contentés d’un nul vierge dans leur antre du 20 Août 1955 qui les envoie, malheureusement, en dehors du tournoi africain. Comme en 2001, les Ivoiriens ont été le bourreau des Algériens. Certes, il n’y a pas eu déroute comme l’historique défaite de 7 buts à 0 en Côte d’Ivoire à l’époque du grand Chabab. Néanmoins, cette déconvenue vient obscurcir un peu plus la saison des « Rouge et Blanc » qui ont raté l’exercice 2017-2018. Pour rappel, le team de Laâquiba lutte pour le maintien. Il se trouve à quatre (4) longueurs de la zone rouge à cinq (5) journées de la fin. Pas sûr que l’entraîneur Rachid Taoussi résistera à cette élimination.M. T.