L’Algérie, ainsi que d’autres sélections arabes, se disputeront le titre de champion arabe qui débute aujourd’hui et durera jusqu’au 18 décembre prochain. Participant avec l’équipe A’, renforcée par des joueurs de l’effectif de Djamel Belmadi, l’EN compte aller le plus loin possible dans cette épreuve sous les ordres de Madjid Bougherra. La campagne des « Verts » débute aujourd’hui face au Soudan.

Par Mohamed Touileb
Belmadi ainsi que Madjid Bougherra misent beaucoup sur ce rendez-vous pour de nombreuses raisons. En effet, en concertation avec le sélectionneur des champions d’Afrique, « Bouggy » a dû faire appel à quelques éléments de l’équipe première. Ainsi, pas moins de 4 titulaires habituels d’«El-khadra » figurent parmi les 23 éléments retenus pour cette compétition.
Il s’agit de Bounedjah, Belaïli, Benlamri ainsi que M’Bolhi, qui a été nommé capitaine, qui devront avoir du temps de jeu durant ce rendez-vous. Le but est de les maintenir compétitifs pour la Coupe d’Afrique des nations 2021 qui se déroulera au Cameroun du 09 janvier au 06 février à venir.
Pas de surutilisation
En octobre dernier, Belmadi avait déjà indiqué que « nous allons mettre à profit cette Coupe Arabe pour utiliser certains internationaux «A» évoluant au Golfe, tout en étant performants. Nous avons une relation de travail avec Bougherra ». Cependant, le successeur de Rabah Madjer a précisé qu’« il faudra faire attention à ne pas les surutiliser, il y aura un dosage à faire et l’on devra être bon là-dessus. Ils ne vont pas jouer tous les matchs, surtout si on va au bout de la compétition, avec un rythme d’un match tous les trois jours. Ce serait très risqué ». Vivant au Qatar, Belmadi devrait garder une proximité certaine avec Titraoui et consorts. Il les suivra attentivement et devrait être présent dans les gradins à chaque rencontre pour voir les prestations de prêt. Certains convoqués seront sous la loupe. Notamment Yacine Brahimi qui aspire à marquer des points afin de revenir chez les « A ». Quant à Bougherra, il a tenu à affirmer que « l’objectif est de remporter le trophée de cette compétition dont le niveau technique sera certainement relevé et d’une grande intensité ».

Le Qatar sort le grand jeu et le chéquier
Pour revenir au tournoi dans sa globalité, on notera que le Qatar mise beaucoup sur cette date pour répéter ses gammes à un an de la tenue de la Coupe du Monde 2022 sur ses terres. Six stades de haut standing, ceux dédiés pour le rendez-vous planétaire, abriteront les rencontres des 4 groupes. Aussi, on notera que ce challenge verra l’expérimentation d’un nouveau gadget pour l’arbitrage. En plus de la VAR et la Goal line technology, il y aura le hors-jeu automatique qui sera à l’essai. Les joueurs en position illicite seront signalés automatiquement. Ainsi, « lorsqu’un joueur sera signalé en position de hors-jeu, l’arbitre assistant vidéo en charge de la VAR recevra un message instantané. L’arbitre officiel sera en charge de prendre la décision finale ». La marge des mauvaises décisions sera réduite encore plus. On se rapproche, de plus en plus, de l’erreur 0. D’ailleurs, le petit émirat gazier compte bien organiser une version proche de la perfection. À ce sujet, même Belmadi a annoncé que le Qatar est capable de sortir une édition grandiose en avant-goût de la Coupe du Monde. Au bout, il y a une prime alléchante pour le vainqueur: 5 millions de dollars. Un prize money qui fera du bien à la Fédération algérien de football (FAF). n